Un expert en prévention du tabac dénonce la diminution du prix des Marlboro

03/08/17 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Belga

L'expert en prévention du tabac Luk Joossens dénonce la diminution du prix du paquet de cigarettes Marlboro et met en garde contre une éventuelle future guerre des prix. Il demande que le gouvernement intervienne. L'entreprise Philip Morris, de son côté, réfute tout baisse.

Un expert en prévention du tabac dénonce la diminution du prix des Marlboro

© Getty Images/iStockphoto

C'est le site Newsmonkey qui a révélé l'information selon laquelle un nouveau paquet de 20 cigarettes de Marlboro était disponible sur le marché à 6 euros au lieu de 6,50 euros habituellement, soit la première baisse de prix en trente ans.

Le produit commercialisé par Philip Morris est en fait une variante appelée "true red", dont le design est très similaire à l'habituel "red". Il existe également un autre dérivé, bleu, appelé "fine touch" qui coûte également 6 euros.

Selon Luk Joossens, il s'agit d'une "baisse de prix dissimulée" de Philip Morris. Il craint ainsi le début d'une guerre de prix ouverte entre les grandes marques et pointe du doigt les effets néfastes pour la santé publique. "Le prix est justement la mesure la plus importante pour décourager les citoyens de fumer.

Philip Morris Benelux a nié que le prix des Marlboro 20's Red avait baissé mais admis qu'il existait des variantes à sa marque. "Philip Morris Benelux distribue une série de marques sur le marché belge telles que Marlboro, L&M et Chesterfield. Chacune se compose de variantes avec leur propre prix et leurs caractéristiques uniques. Les déclinaisons sont la taille du paquet, la composition du tabac et le diamètre de la cigarette. Les plus vendues sont les Marlboro Red 20's, vendues actuellement à 6,50 euros en Belgique", a indiqué l'entreprise qui n'a pas souhaité davantage s'exprimer sur la politique de tarification actuelle, en raison de la "sensibilité concurrentielle".

Philip Morris Benelux stipule par ailleurs que les "true red" sont disponibles dans le royaume depuis janvier 2016, et les "fine touch" depuis fin 2012.

Luk Joossens souhaite que les ministres des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) et de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) agissent contre ses variantes moins onéreuses, en relevant les accises et en introduisant des paquets neutres.

Une hausse des accises est déjà inscrite dans l'accord estival récemment conclu par le gouvernement Michel. Celle-ci doit rapporter 25 millions d'euros. Début 2017, Johan Van Overtveldt avait suggéré une possible baisse des accises sur le tabac, mais cette piste avait immédiatement été abandonnée par les partenaires de la coalition. "Les accises vont à nouveau augmenter. Il n'est pas question d'une baisse. Ce serait pas un bon signal. Sur le long terme, le prix du tabac ne va certainement pas diminuer", a souligné le cabinet de la ministre De Block qui travaille également à l'introduction de paquets neutres. "L'objectif est d'y parvenir pour la fin de la législature."

Le cabinet du ministre des Finances confirme la future hausse des accises, renvoyant lui aussi au récent accord budgétaire estival. "Nous continuons de surveiller la situation et d'examiner si des hausses d'accises supplémentaires sont nécessaires ou souhaitables", selon son porte-parole Ferry Comhair. Ce dernier réfute que le ministre ait un jour proposé de baisser les taxes sur le tabac. "C'est une légende urbaine", dit-il, assurant que M. Van Overtveldt n'est pas favorable à une réduction de ce genre.

Nos partenaires