Tomber amoureux d'un parfait inconnu en 36 questions, une légende urbaine?

21/01/15 à 16:37 - Mise à jour à 23/01/15 à 15:07

Source: Le Vif

Tomber amoureux en posant 36 questions à un inconnu, cela semblerait aussi simple que ça. C'est ce qu'avançait un psychologue américain dans les années '90. Sa théorie ressurgit aujourd'hui sur la Toile. Alors, a-t-on retrouvé la formule magique pour une relation amoureuse longue et épanouie ? Éléments de réponse.

Tomber amoureux d'un parfait inconnu en 36 questions, une légende urbaine?

© istock

On est en 1997, le psychologue américain Arthur Aron tente une expérience inédite. Il enferme des couples dans une pièce et leur demande de se poser mutuellement 36 questions variées. A la fin, il les invite à se regarder dans le blanc des yeux, quatre minutes. Résultat : certains "cobayes" sont tombés amoureux à la fin du test et six mois plus tard, ils se sont mariés.

Fin 2014, l'Américaine Mandy Len Catron, auteure du blog The Love Story Project, a l'idée de retenter l'expérience avec une connaissance. Après s'être posé les 36 questions du questionnaire de l'époque, les voilà amoureux eux aussi. La bloggeuse a rédigé son expérience surprenante à la page "Modern Love" du New York Times début janvier. A partir de là, le buzz est lancé, et le mythe renait : les 36 questions miraculeuses font le tour de la Toile. Mais sont-elles vraiment la formule magique pour une relation amoureuse longue et épanouie?

Parmi ces fameuses questions, on trouve des interrogations plutôt banales comme "Voudriez-vous être célèbre ?", "De quoi ne peut-on pas rire ?", "Que signifie le mot amitié pour vous ?",... D'autres demandent au partenaire de se dévoiler davantage: "Quel est votre souvenir le plus terrible ?", ou de partager son ressenti sur ses relations familiales : "Comment ressentez-vous votre relation avec votre mère ?". Le questionnaire met ainsi progressivement à nu chaque interlocuteur. S'ensuivent quelques consignes comme : "Dites à votre interlocuteur/trice quelque chose que vous aimez de lui/d'elle", la série d'interrogations devenant de plus en plus intimes afin, en toute logique, d'instaurer la confiance entre les deux personnes. Une fois une certaine complicité instaurée, le fait de tomber amoureux serait ainsi favorisé.

Pour le psychothérapeute Dominic Anton, interviewé par Atlantico, ce modèle n'est, en réalité, pas si éloigné que cela des rencontres qui se font à travers les réseaux sociaux de nos jours. Le spécialiste reste toutefois sceptique sur la longévité de ce genre de relations: "Si une forme de rencontre telle que la propose Arthur Aron peut donner le sentiment qu'il s'agit bel et bien d'une vraie rencontre, elle ne peut à mon sens durer, de façon générale, cela ne peut donner satisfaction que sur un temps de découverte et de confusion sentimentale" expose Dominic Anton, avant de conclure : "Rencontrer l'autre n'est pas uniquement une affaire d'intimité même s'il ne faut pas négliger cet aspect qui reste d'une grande importance pour le bien être de chacun".

"Fast Friends"

Il est important d'un peu démythifier la portée de cette étude intitulée The Experimental Generation of Interpersonal Closeness " ("La création expérimentale de proximité émotionnelle interpersonnelle"). Aux premiers abords, il n'est en fait pas question d'amour au sens amoureux du terme mais d'une intimité relationnelle comme on peut en trouver dans tous les liens proches, rectifie Le Temps. " Le but de la procédure était de développer un sentiment de proximité temporaire, pas une relation effective et continue", précise le texte. Pas question de se regarder longuement dans les yeux, non plus...

Le chercheur américain, contacté par le journal suisse, a répondu à la question fatidique de savoir s'il avait tenté de faire tomber les gens amoureux: "Entre nous, nous appelions l'expérience fast friends. Nous ne nous attendions pas à ce que le protocole crée des sentiments romantiques ", répond Arthur Aron. Il nuance : "Il est vrai que dans un petit aparté de l'étude, nous signalions que des participants à une version antérieure de l'expérience s'étaient mariés. " Cette version figurait en fait dans une thèse de doctorat que le spécialiste avait dirigée. Cette étude était véritablement conçue pour créer des sentiments amoureux mais n'a jamais été publiée. Arthur Aron explique : "Dans cette étude, toutes les paires étaient composées d'individus hétérosexuels de sexe opposé. Vers la fin, ils devaient s'imaginer sur une scène de théâtre, dans le rôle d'un personnage disant à l'autre "Je t'aime" pour la première fois. Les choses devenaient intenses... Je crois que j'ai mentionné tout ça dans une interview, il y a une dizaine d'années. D'où le mélange.

Au cours des 20 dernières années, le chercheur américain a continué à étudier les liens d'amour et de proximité - psychologie expérimentale et imagerie cérébrale à l'appui rapporte aussi le journal suisse. Et une étude en particulier aura pas mal de retentissement. "Elle montre que si vous rencontrez quelqu'un dans des circonstances où vous êtes fortement stimulé sur le plan physiologique, vous avez plus de chances de développer une attraction."

Conclusion : il est donc indéniable que les 36 questions retranscrites dans l'encadré ci-dessous peuvent créer une certaine intimité entre deux individus, ce qui pourrait les mener à véritablement tomber amoureux. Toutefois, les différentes expériences menée par Arthur Aron montrent que le sentiment de proximité a moins à voir avec la personnalité des individus concernés qu'avec "la situation, les circonstances de la rencontre", conclut Le Temps.

Les 36 questions

Première série :

1. Si vous pouviez inviter n'importe qui à dîner dans le monde entier, qui choisiriez-vous ?

2. Aimeriez-vous être célèbre ? De quelle manière ?

3. Avant de passer un coup de fil, vous arrive-t-il de répéter ce que vous allez dire ? Pourquoi ?

4. À quoi ressemblerait une journée "parfaite" pour vous ?

5. Quand avez-vous chanté pour la dernière fois pour vous-même ? Pour quelqu'un d'autre ?

6. Si vous pouviez vivre jusqu'à 90 ans et garder soit l'esprit soit le corps d'un trentenaire pour les 60 dernières années de votre vie, lequel choisiriez-vous ?

7. Avez-vous un pressentiment secret sur la façon dont vous allez mourir ?

8. Citez trois choses que vous et votre partenaire semblez avoir en commun.

9. Quelle est la chose pour laquelle vous êtes le plus reconnaissant dans votre vie ?

10. Si vous pouviez changer quelque chose dans la manière dont vous avez été élevé, qu'est-ce que ce serait ?

11. En quatre minutes, racontez votre vie à votre partenaire, avec le plus de détails possibles.

12. Si vous pouviez vous réveiller demain en ayant gagné une qualité ou une compétence, laquelle serait-elle ?

Deuxième série :

13. Si une boule de cristal pouvait vous révéler la vérité sur vous, votre vie, le futur ou quoi que ce soit d'autre, que voudriez-vous savoir ?

14. Y a-t-il quelque chose que vous rêvez de faire depuis longtemps ? Pourquoi ne l'avez-vous pas fait ?

15. Quelle est la plus grande réussite de votre vie ?

16. Quelle est la chose la plus importante pour vous en amitié ?

17. Quel est votre plus beau souvenir ?

18. Quel est votre pire souvenir ?

19. Si vous saviez que vous alliez mourir subitement dans un an, changeriez-vous quelque chose à votre style de vie ? Pourquoi ?

20. Que signifie le mot amitié pour vous ?

21. Quels rôles jouent l'amour et l'affection dans votre vie ?

22. Échangez avec votre partenaire quelque chose que vous considérez être chez lui une caractéristique positive. Partagez-en cinq au total.

23. À quel point votre famille est-elle unie et chaleureuse ? Pensez-vous que votre enfance a été plus heureuse que celle de la plupart des gens ?

24. Que pensez-vous de votre relation avec votre mère ?

Troisième série :

25. Énoncez chacun trois vérités commençant par le mot "nous". Par exemple, "Nous nous sentons tous les deux dans cette pièce..."

26. Complétez cette phrase : "J'aimerais avoir quelqu'un avec qui partager..."

27. Si vous deviez devenir proche de votre partenaire, dites-lui ce qui serait important qu'il ou elle sache.

28. Dites à votre partenaire ce que vous aimez chez lui ; soyez très honnête cette fois, en disant des choses que vous ne diriez pas à une personne que vous venez de rencontrer.

29. Racontez à votre partenaire un moment embarrassant de votre vie.

30. Quand avez-vous pleuré devant quelqu'un pour la dernière fois ? Tout seul ?

31. Dites à votre partenaire une chose que vous aimez déjà chez lui.

32. De quoi ne peut-on pas rire ?

33. Si vous deviez mourir ce soir sans l'opportunité de communiquer avec qui que ce soit, que regretteriez-vous le plus de ne pas avoir dit ? Pourquoi ne pas leur avoir dit encore ?

34. Votre maison, contenant tout ce qui vous appartient, prend feu. Après avoir sauvé votre famille et vos animaux de compagnie, vous avez le temps de récupérer en toute sécurité une chose uniquement. Laquelle serait-elle ? Pourquoi ?

35. De tous les membres de votre famille, la mort de qui vous toucherait-elle le plus ? Pourquoi ?

36. Partagez un problème personnel et demandez à votre partenaire comment il le gèrerait. Demandez également à votre partenaire de vous dire comment il pense que vous vous sentez par rapport à ce problème.

En savoir plus sur:

Nos partenaires