Quels sont les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides ?

20/02/18 à 15:50 - Mise à jour à 21/02/18 à 08:08

Source: Le Monde

Une ONG française a compilé cinq ans de données autour de la présence de pesticides sur les fruits et légumes en France. 73 % des fruits non-bio analysés et 41 % des légumes seraient contaminés par des pesticides. Les plus contaminés ne sont pas forcément ceux auxquels on pense.

Quels sont les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides ?

© iStock

La direction générale de la concurrence, de la consommation, de la répression des fraudes (DGCCRF) surveillent de certains aliments dans les supermarchés et les grossistes. Les chiffres quelle communique ne sont basés que sur des moyennes. L'ONG Générations futures, qui milite contre les pesticides, a décidé de creuser un peu plus loin et a compilé les données sur cinq ans, aliment par aliment. Ils ont sélectionné 19 sortes de fruits et 33 légumes. Première mauvaise nouvelle: trois quarts des échantillons de fruits testés présentaient des résidus de pesticides quantifiables (dont la quantité peut être mesurée). Et parmi les fruits les plus contaminés on retrouvait le raisin 89 %, les clémentines/mandarines (88.4%) et les cerises (87.7 %), le pamplemousse (86 %) et les fraises et les nectarines/pêches (83 %). Les moins affectés sont les prunes/mirabelles (35 %) suivis des kiwis (27 %) et des avocats (23 %). La pomme, le fruit le plus consommé en France, n'arrive qu'en huitième position (79,7%). Ces écarts s'expliquent par "les différences de sensibilité des cultures", le raisin par exemple étant particulièrement sensible aux maladies, indique M. Veillerette.

Plus inquiétant, 2,7 % des échantillons de fruits présentent des taux de pesticides supérieurs aux limites maximales fixées par l'Union européenne. Ce serait surtout le cas des cerises (6,6 %), des mangues/papayes (4,8 %) ou encore des oranges (4,4 %).

Parmi les légumes, les échantillons de céleri branche sont ceux présentant les traces les plus importantes de pesticides (84,6%), devant les herbes fraîches, hors persil, ciboulette et basilic (74,5%) et les endives (72,7%). Les pommes de terre arrivent à la septième place (57,9%) et les tomates à la 13e (48,9%).

Générations futures a laissé de côté les fruits et légumes bio, faute de données suffisantes, et regrette que les chiffres de la DGCCRF "ne permettent pas de connaître la présence de cocktails de résidus de pesticides". Ce rapport "met bien en évidence l'urgence de la sortie d'un usage non maîtrisé des produits phytos comme le glyphosate", a réagi la secrétaire d'Etat française à la Transition écologique, Brune Poirson, sur Twitter.

Alors que les mesures prises par le passé n'ont pas permis de réduire drastiquement l'usage de pesticides dans l'agriculture française, Générations futures espère que le nouveau plan du gouvernement "permettra réellement de (...) créer l'élan nécessaire pour un changement de pratiques".

Des producteurs maraîchers et arboriculteurs veulent de leur côté lancer en France un label "zéro résidu de pesticides", différent du bio. Chaque produit ne pourra pas présenter plus de 0,01 mg de pesticide au kilo.

Avec L'AFP

Nos partenaires