Pourquoi les femmes dorment-elles moins bien que les hommes?

25/09/15 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: De Standaard

À en croire une enquête réalisée par la Mutualité chrétienne en Flandre, les femmes souffrent davantage d'insomnies et se tourmentent plus la nuit que les hommes. Le quotidien De Standaard s'est interrogé sur les raisons de cette différence.

Pourquoi les femmes dorment-elles moins bien que les hommes?

© iStock

Les spécialistes expliquent que les bouleversements hormonaux dont sont atteintes les femmes exercent une influence néfaste sur leur sommeil. Il est généralement admis que le cycle menstruel, la grossesse et la ménopause ont un impact important sur la qualité du sommeil. Les femmes enceintes par exemple dorment mal à cause de leurs nausées et les derniers mois ce sont les mouvements du bébé qui les empêchent de se reposer. Et après la naissance, obligées de se lever régulièrement pour s'occuper de leur enfant, elles développent une espèce de "fonction de veille" que certaines garderont plus tard.

Cependant, c'est surtout la ménopause qui met à mal les habitudes de sommeil. Des études internationales révèlent que 33% des femmes ménopausées souffrent de fatigue, que la moitié d'entre elles peinent à s'endormir et que 30% ont des bouffées de chaleur. Interrogé par le quotidien De Standaard, le gynécologue Herman Depypere (Université de Gand) estime que les femmes sont mal renseignées sur la ménopause. "La moitié d'entre elles pensent qu'il s'agit d'un processus qui ne dure que quelques années et qu'elles doivent simplement persévérer. Mais la postménopause dure jusqu'à la fin de la vie".

Évolution de la société

Ignace Glorieux, sociologue à la VUB, met cette différence entre les hommes et les femmes sur le compte de l'évolution de la société. "La femme moderne est en même temps, mère, épouse, ménagère et subvient en partie aux besoins de la famille. Elle pense synchroniquement et se sent responsable de davantage de choses. Cela peut exercer une influence négative sur les habitudes de sommeil" explique-t-il au Standaard.

Une étude de 2013 révèle que les femmes belges prennent davantage de somnifères et de calmants que les hommes, ce qui prouve également qu'elles dorment moins bien. En plus, une étude de la Université Duke au Royaume-Uni démontre que les femmes ont besoin de récupérer davantage que les hommes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires