Pourquoi le week-end devrait durer trois jours

09/09/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:12

À en croire plusieurs études relayées par le site américain NYMag, le week-end de trois jours devrait être la norme et non l'exception. Aux États-Unis, de nombreux employeurs proposent déjà la semaine de travail compressée. NYMag énumère les avantages du week-end de trois jours.

Pourquoi le week-end devrait durer trois jours

© iStock

Vous seriez en meilleure santé

Selon une méta-analyse (une étude d'études) publiée par The Lancet et réalisée parmi plus de 600 000 participants américains, européens et australiens, les personnes qui travaillent plus de 55 heures par semaine courent 33% de risques accrus d'être victimes d'un AVC que celles qui travaillent moins de 40 heures par semaine.

Vous dormiriez davantage

Sans surprise, les personnes qui travaillent moins de 40 heures par semaine dorment davantage que les autres et s'endorment plus facilement que leurs congénères actifs plus de 55 heures par semaine. Les personnes qui travaillent beaucoup ont en effet peu de temps pour se détendre. "La relaxation est un prérequis important dans la prévention d'insomnies. Quand on travaille beaucoup, il faut récupérer davantage et ces employés ont donc besoin de plus de temps pour récupérer que ceux dont les journées de travail sont d'une longueur normale" expliquent les chercheurs au magazine Sleep.

Vous seriez de meilleure humeur

Vous seriez probablement plus agréable. Beaucoup de gens qui travaillent trop sont surmenés, ce qui les rend émotionnellement instables. Quand on est fatigué, on risque de mal interpréter les émotions des autres. En outre, les gens fatigués se disputent davantage avec leurs partenaires que les autres.

Vous feriez du meilleur boulot

Cela peut sembler paradoxal, mais comme le note Sarah Green Carmichael, c'était déjà le cas il y a 200 ans. "Au dix-neuvième siècle, quand les syndicats ont forcé les entrepreneurs à limiter les journées de travail à dix heures (et ensuite à huit), les managers ont été surpris de voir que la productivité augmentait et que les erreurs coûteuses et les accidents diminuaient".

En savoir plus sur:

Nos partenaires