"Piégé dans une boucle temporelle", un Britannique vit avec une sensation de déjà-vu depuis 7 ans

16/01/15 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Rtbf

C'est un cas rare qui passionne les scientifiques. Un Britannique de 23 ans vit depuis 7 ans avec une sensation de déjà-vu permanente. Explications de ce phénomène.

"Piégé dans une boucle temporelle", un Britannique vit avec une sensation de déjà-vu depuis 7 ans

© Capture d'écran YouTube

Le déjà-vu, c'est cette sensation étrange de savoir à l'avance ce qu'il va se passer. C'est devenu le quotidien d'un patient britannique depuis 7 ans relate la RTBF. Du matin au soir, tout lui semble familier. Le sujet est un cas rare avec un passé de troubles anxieux et obsessionnels. Il a même dû abandonner l'université car les sensations de déjà-vu de longues ou courtes durée étaient devenues trop handicapantes. Ses gestes du quotidien ou ses vacances ne le surprennent plus que rarement : les lieux qu'il visite, il a l'impression de s'y être déjà rendu par le passé. Après avoir pris une prise unique de LSD, il tombe alors comme "dans une boucle temporelle", l'impression déjà-vu devient permanente.

Ce patient unique a fait l'objet d'une étude par des neurologues vers lesquels ils s'est tourné pour avoir de l'aide. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique Journal of Medical Case Reports. Les médecins n'ont détecté chez lui aucune anomalie de mémoire ou d'épilepsie (parmi les symptômes d'une crise d'épilepsie, le déjà-vu est en effet fréquent) en ont conclu à un trouble d'ordre psychologique.

Trois théories pour expliquer l'impression de "déjà vu"

L'impression de "déjà vu" est en effet un cas difficile à expliquer scientifiquement. La sensation est courte et arrive sans prévenir. S'agit-il d'un rêve prémonitoire ou d'un moment de paresse de notre cerveau ? Le phénomène ne se manifeste pas non plus physiquement. Ce qui rend la tâche des scientifiques qui souhaitent l'étudier presque impossible. C'est pourquoi les études sur le sujet sont uniquement basées sur des descriptions et des sentiments.

Un grand nombre de spéculations sont apparues au fil des ans. Depuis qu'Émile Boirac a introduit le terme de "déjà vu" en 1876, plus de quarante théories différentes ont tenté d'expliquer le phénomène. Voici les trois théories les plus crédibles à ce jour.

Le double traitement

Imaginons un serveur renversant une assiette dans un restaurant. À ce moment, le cerveau analyse un grand nombre d'informations : les bras ballants du serveur, son appel à l'aide, l'odeur des pâtes, etc. En une milliseconde, le cerveau traite toutes ces informations pour les rassembler en un seul moment. La plupart du temps, tout est enregistré en même temps. Lorsque l'impression de "déjà vu" apparait, cela signifie qu'une des informations est enregistrée avec un décalage. Ce qui amène le cerveau à interpréter la dernière information comme un évènement distinct. Lorsque le cerveau interprète les évènements enregistrés, il a l'impression que ça s'est déjà passé. D'une certaine manière, c'est le cas !

L'hologramme : la confusion du passé

Cette théorie avance que les souvenirs sont stockés par le cerveau comme des hologrammes. Avec ceux-ci, on a besoin que d'un fragment de souvenir pour voir toute l'image. Pour revenir à l'exemple, la nappe du restaurant est peut-être la même que celle de votre grand-mère. Au lieu de se souvenir que vous avez déjà vu cette nappe chez votre grand-mère, le cerveau va assimiler ce vieux souvenir sans l'identifier. Cela vous laisse coincé dans une impression de familiarité, mais sans souvenir. Vous n'avez jamais été dans ce restaurant, mais vous avez déjà vu cette nappe, mais votre cerveau n'a pas su l'identifier.

L'attention divisée

Selon une troisième théorie, l'impression de "déjà vu" arriverait quand le cerveau enregistre des informations sur l'environnement de manière subliminale alors que vous êtes distrait par un objet particulier. Quand vous êtes de nouveau attentif, vous avez l'impression d'avoir été là avant. Parce que vous y étiez ! Vous n'avez juste pas fait attention.

À ce jour, aucune de ces théories ne peut prétendre être l'explication du phénomène. En attendant que les chercheurs découvrent un nouveau moyen de l'étudier, vous pouvez toujours le faire vous-même. La prochaine fois que vous aurez une impression de "déjà vu", prenez un moment pour y penser. Avez-vous été distrait ? Y a-t-il un objet familier quelque part ? Votre cerveau agit-il lentement ? Ou est-ce autre chose ?

Nos partenaires