Nos remèdes contre le mal des transports

05/02/16 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Bodytalk

Si vous êtes pris de nausées après quelques virages, vous souffrez peut-être de mal des transports. Comment y faire face ?

Nos remèdes contre le mal des transports

© istock

Le mal des transports n'est pas une vraie maladie mais plutôt une hypersensibilité de l'organe de l'équilibre. Il se produit lorsque les différents organes entrant en jeu dans la détection du mouvement ne renvoient pas au cerveau des informations concordantes. Quand vous êtes dans une voiture en mouvement, vos yeux enregistrent le mouvement tandis que votre organe de l'équilibre vous perçoit comme immobile. Cela crée une confusion qui vous rend malade. Tout le monde peut avoir le mal des transports mais certaines personnes sont plus sujettes à en ressentir les effets que d'autres. Être assis sur la banquette arrière et lire un livre ou jouer à un jeu informatique augmente le risque. Les bébés y sont moins sensibles que les enfants et les jeunes adultes. Après l'âge de 50 ans, cette sensibilité a tendance à diminuer.

Le mal des transports se manifeste généralement par des nausées pouvant entraîner des vomissements. La personne pâlit, a froid et est en sueur.

Précautions à prendre avant le voyage :

- Prenez un repas léger.

- Ne consommez pas d'alcool.

- Si vous souffrez régulièrement de mal des transports, prenez les médicaments prescrits ou conseillés par votre médecin.

Mesures à prendre pendant le voyage :

- Le conducteur a rarement le mal des transports : prenez donc le volant.

- Si vous êtes passager : asseyez-vous à l'avant. Un appuie-nuque peut être utile.

- Quand vous sentez venir le malaise, fixez un point dans le lointain.

- Ouvrez une fenêtre, et évitez que l'habitacle soit surchauffé.

- Évitez de lire ou de jouer sur une console.

- Les enfants qui souffrent du mal des transports voyageront de préférence couchés et les yeux fermés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires