Mangeons-nous trop acide ?

03/08/17 à 11:46 - Mise à jour à 12:07

Dans certains ouvrages diététiques alternatifs, on lit parfois qu'un bon équilibre entre aliments " acides " et " alcalins " constitue un des piliers d'une alimentation saine. Nouvelle mode ou évolution scientifique ?

Triez tout ce que vous mangez en aliments acides et basiques (ou alcalins), limitez l'absorption de denrées de la première catégorie à 30 % maximum et consommez 70 % minimum de la deuxième. C'est ce que préconise une certaine diététique alternative, qui impute à l'acidification de notre organisme bon nombre de maladies et de désagréments, de la transpiration des pieds à la mauvaise haleine en passant par les maux d'estomac et l'ostéoporose. Certains de ces spécialistes autoproclamés vont même plus loin, affirmant que les sentiments négatifs tels que la peur, la colère et la jalousie chargent aussi notre corps et notre esprit d'acidité et nous rendent malades ou dépressifs. D'autres encore invoquent l'équilibre acide-base comme " deux forces opposées, antagonistes mais complémentaires, en perpétuelle lutte " dans des écrits à tendance mystico-ésotérique. De quoi nous faire lever des sourcils interrogatifs...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires