Les opérations au genou généralement inutiles en cas d'arthrose

23/06/15 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Knack

Une étude danoise révèle que l'exercice a autant d'effet sur l'arthrose qu'une arthroscopie, qui n'est d'ailleurs pas sans risques.

Les opérations au genou généralement inutiles en cas d'arthrose

© iStock

Les douleurs au genou et les troubles de fonctionnement de l'articulation du genou sont fréquents à un certain âge et généralement dus à (un début d') arthrose. Sur les radios, les médecins constatent parfois des lésions au ménisque ou des fragments qui peuvent bloquer l'articulation. Pour résoudre ce problème, ils pratiquent souvent une arthroscopie.

Arthroscopie

L'utilité de cette intervention est remise en question depuis longtemps. Un groupe de chercheurs danois vient de publier une étude globale sur tous les traitements de douleur au genou réalisée auprès de 1 270 personnes âgées de 49,7 à 62,8 ans atteintes de signes d'usure au genou (donc pas comme conséquence d'un traumatisme). Elles ont été soignées soit par arthroscopie, soit par kinésithérapie, soit par l'administration d'antidouleurs.

Les chercheurs ont constaté qu'autant les exercices que la chirurgie amélioraient les douleurs pendant une période de 3 mois à 2 ans après l'intervention, avec un avantage léger, mais passager, pour arthroscopie.

Antidouleurs

Les antidouleurs présentent également un léger effet passager. Cependant, l'arthroscopie peut entraîner de graves complications telles qu'une thrombose veineuse profonde (4,13 cas sur 1000 arthroscopies, une embolie pulmonaire (1,45 sur 1000) et une infection de l'articulation du genou (2,11 sur 1000). Dans 0,96 cas sur 1000, l'arthroscopie peut entraîner la mort.

Les chercheurs concluent que l'avantage très limité de la chirurgie ne compense pas les complications possibles pour les gens aux articulations du genou usées et que l'exercice constitue donc une meilleure alternative. Une demi-heure d'exercice intensif par jour (le vélo par exemple) apaise la douleur et améliore le fonctionnement de l'articulation. Mieux vaut donc réfléchir avant d'envisager une opération.

En savoir plus sur:

Nos partenaires