Les effets néfastes du chômage sur la personnalité

08/04/15 à 10:54 - Mise à jour à 10:54

Source: Het Laatste Nieuws

Selon une étude de l'université britannique de Stirling, relayée par le quotidien Het Laatste Nieuws, le chômage de longue durée peut exercer une influence néfaste sur la personnalité. "L'impact psychologique du chômage est beaucoup plus grave que ce qu'on croyait jusqu'à présent" déclare le chercheur Christopher J. Boyce.

Les effets néfastes du chômage sur la personnalité

© iStock

Entre 2006 et 2009, Boyce et son équipe ont soumis régulièrement 6.769 participants (3733 hommes et 3036 femmes) à des tests de personnalité. Parmi les personnes interrogées, il y avait 210 chômeurs de longue durée et 251 personnes licenciées, mais qui ont retrouvé un emploi dans l'année. Les scientifiques ont étudié 5 traits de personnalité: l'ouverture d'esprit, la minutie, l'extraversion, l'amabilité et la stabilité émotionnelle.

Les résultats de l'étude sont surprenants. Ainsi, après deux ans de chômage, les hommes ont tendance à se montrer nettement moins aimables alors que parmi les femmes cette baisse du taux d'amabilité interviendrait déjà après un an de chômage.

Par ailleurs, les hommes font preuve de davantage d'ouverture d'esprit au cours de la première d'année d'inactivité, mais se ferment quand leur période de chômage se prolonge. En revanche, les femmes sont plus fermées au début, mais finissent par s'ouvrir davantage aux autres après trois ans d'inactivité professionnelle.

Les chercheurs appellent la société à ne plus considérer le chômage comme un problème uniquement économique. La stigmatisation de demandeurs d'emploi peut en effet modifier leur personnalité et constituer un obstacle à la recherche d'un emploi. Selon les scientifiques, la société doit porter un regard différent sur le chômage et mieux accompagner les demandeurs d'emploi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires