Les effets (bénéfiques) du froid sur votre santé

13/01/17 à 11:18 - Mise à jour à 11:17

Il va falloir s'y préparer : la semaine prochaine s'annonce glaciale. Mais le froid est-il si mauvais pour nous ? Sommeil, sport, études, immunité... quel est l'impact de l'hiver sur la santé ?

Les effets (bénéfiques) du froid sur votre santé

© Getty Images/iStockphoto

Bon pour l'immunité et tueur de microbes

Le fait d'être malade à cause du froid est un mythe persistant. Ce ne sont en effet pas seulement les basses températures qui sont responsables d'un refroidissement. Le problème, c'est que l'on reste trop souvent à l'intérieur durant l'hiver et son aspect convivial nous pousse à chercher la compagnie des autres. Mais lors des fêtes de famille, dans un bureau surchauffé ou encore dans un restaurant plein à craquer, les virus se propagent plus facilement.

Il est cependant vrai que le froid réduit notre résistance. Cela provoque la constriction des vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le flux sanguin vers les extrémités du corps et donc moins de globules blancs pour lutter contre les maladies. Mais des études démontrent qu'une exposition régulière au froid augmente l'immunité, et qu'on peut entrainer son système immunitaire à considérer le froid comme étant normal.

De plus, le froid peut se révéler comme véritable atout pour la santé publique. En effet, le gel tue toutes sortes d'insectes porteurs de maladies et les micro-organismes.

Atout régime

Bonne nouvelle pour ceux qui ont mis "perdre du poids" sur leur liste de bonnes résolutions. S'il fait froid, votre corps brûle plus de calories, car il a besoin de plus d'énergie pour vous garder au chaud. Petit conseil : si vous voulez que le froid vous fasse perdre du poids efficacement, il va falloir baisser le thermostat à la maison et ne pas vous tourner vers la comfort food pour vous réconforter.

Peau sèche, mais...

Le froid et l'air sec de l'hiver donnent inévitablement la peau sèche. Mais, à condition d'utiliser une bonne crème hydratante, ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle, selon une publication sur la santé de l'université de Harvard en 2010. En effet, les basses températures peuvent être bénéfiques pour le système cardiovasculaire, car elles incitent les cellules à rester actives dans la peau. Pensez cependant à bien garder la peau hydratée, lavez visage et corps avec de l'eau tiède plutôt que chaude et placez des humidificateurs dans votre maison.

Pour les sportifs

La nouvelle année amène son lot de bonnes intentions. Parmi elles, faire plus de sport. Mais est-ce bonne idée par un temps pareil ?

Les personnes fragiles doivent être attentives. C'est le cas de ceux qui ont des troubles respiratoires comme l'asthme, les personnes âgées et ceux qui souffrent de problèmes cardiaques. Pour les autres, pas de risque accru, à condition de prendre ses précautions et d'être prudent.

Tout d'abord, une chute est vite arrivée et peut faire pas mal de dégâts. Mais il y a également une perte de chaleur corporelle durant l'exercice. Même si vous bougez, le temps exposé au froid doit être limité et il dépend de chacun ainsi que du sport pratiqué. Il est donc important de porter des vêtements adaptés au froid et de bien s'échauffer avant de se lancer, afin de ne pas brusquer (et blesser) des muscles et tendons froids.

Bénéfique pour l'étude

Etudier est toujours plus agréable quand vous n'êtes pas distrait par la chaleur et le soleil dehors. De plus, le cerveau semble fonctionner plus efficacement lorsque les températures sont plus fraîches. Comme démontré dans une étude britannique de 1972, menée sur des jeunes de 11 à 16 ans, la température idéale pour étudier et se concentrer est 16,6 °C.

Un meilleur sommeil

C'est également le cas pour le sommeil. Des études ont démontré que la température idéale dans la chambre était de 15° à 20 °C. S'il fait plus chaud, vous aurez du mal à vous endormir. La température joue en effet un rôle majeur dans de nombreux cas d'insomnie chronique.

Attention au CO

Un grand danger quand il fait froid est l'intoxication au monoxyde de carbone (CO). Il s'agit d'un gaz incolore, inodore, insipide et non irritant qui se libère lors de la combustion de matières organiques (bois, charbon, gaz...). Chaque appareil peut en être une source potentielle.

Les symptômes d'une intoxication au CO sont : les maux de tête, des vertiges, la fatigue, une perte de concentration et l'envie de vomir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires