Le vélo, le moyen de transport le plus dangereux pour les enfants

24/06/14 à 08:18 - Mise à jour à 08:18

Source: Le Vif

Si 1 représente le risque par kilomètre parcouru pour un automobiliste d'avoir un accident mortel ou grave, le motard a 57 fois plus de risque d'être grièvement blessé ou de perdre la vie en prenant la route, lit-on mardi dans les journaux du groupe SudPresse qui relatent la dernière étude menée par l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Ce sont ensuite les cyclistes et les piétons qui sont les plus exposés.

Le vélo, le moyen de transport le plus dangereux pour les enfants

© istock

Pour la première fois, l'IBSR a calculé le risque d'être victime d'un accident mortel ou grave selon chaque catégorie d'usagers et selon les différentes tranches d'âge. Hormis le fait d'être à bord d'un bus ou d'un tram (0,6), la voiture (1,0) est le moyen le plus sûr pour se déplacer. Les usagers faibles sont eux exposés à un risque nettement supérieur. Pour un cycliste, le risque moyen est de 23 'chances' et de 8,1 pour un piéton.

Les motards âgés de 18 à 24 ans ont 72,6 fois plus de probabilités d'être tués ou grièvement blessés. Le risque est de 55,8 pour les adeptes de la moto entre 25 et 44 ans, et de 41,5 pour ceux dont l'âge se situe entre 45 et 64 ans.

Les enfants qui se rendent à l'école à vélo encourent 63 fois plus de risque d'avoir un accident grave que les enfants qui sont conduits par leurs parents, selon cette étude de l'IBSR basée sur des chiffres d'hôpitaux et des rapports de police relayée par De Morgen, Het Laatste Nieuws et les journaux du groupe SudPresse. Le vélo se révèle ainsi être le moyen de transport le plus dangereux pour les enfants.

Les personnes âgées - et principalement celles de plus de 75 ans - et les jeunes présentent le risque le plus élevé d'être blessés grièvement ou de mourir dans un accident de roulage. Le risque est 10 fois plus élevé que pour un automobiliste moyen. La moitié des victimes d'accidents de vélo ont plus de 65 ans. En voiture, les seniors ont 3,4 fois plus de risques d'être blessés que le chauffeur d'âge moyen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires