Le lait "de croissance" n'a pas de valeur ajoutée

30/10/13 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Le Vif

Les préparations à base de lait dites "de croissance" destinées aux enfants en bas âge n'apportent pas de valeur ajoutée à une alimentation équilibrée "pour répondre aux besoins nutritionnels" de ces enfants, déclare l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans un avis rendu récemment à la Commission européenne, à la demande de celle-ci.

Le lait "de croissance" n'a pas de valeur ajoutée

© Thinkstock

Les experts de l'EFSA n'ont pas pu dégager de "rôle unique" joué par les laits "de croissance" dans l'alimentation des jeunes enfants âgés de 1 à 3 ans et vivant en Europe. Selon eux, ces préparations ne sont pas plus efficaces en termes d'apports en nutriments "que les autres aliments constituant le régime alimentaire normal" de ces enfants (comme le lait maternel, les préparations pour nourrissons et de suite ou le lait de vache) et ne doivent donc pas être considérées comme une "nécessité".

Contrairement aux préparations pour nourrissons et préparations de suite, ces "laits de croissance" ne sont soumis à aucune règle spécifique dans l'Union européenne, c'est pourquoi la Commission examine l'éventualité de déterminer des dispositions particulières pour ces produits.

Pour le Dr. Philippe Goyens, pédiatre spécialiste en nutrition, "condamner ces laits de croissance" n'est pas la solution, car ils "couvrent les besoins des enfants en croissance en vitamine D, fer et calcium" et leur apportent "les nutriments qu'ils ne consomment pas assez". De plus, précise ce pédiatre, qui approuve parfaitement l'idée d'imposer des règles en matière de composition de ces produits, la situation actuelle montre que les enfants en bas âge sont généralement loin d'avoir "une alimentation équilibrée".

L'EFSA publiera en 2014 un second avis à la Commission, à propos cette fois des composants de ces préparations.

Nos partenaires