Le café, vraiment un danger pour la santé?

20/08/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

Une récente étude rapporte que boire plus de quatre tasses de café par jour aurait des effets nocifs pour la santé, particulièrement pour les personnes en dessous de 55 ans.

Le café, vraiment un danger pour la santé?

© Thinkstock

Selon les résultats de cette étude publiée dans le journal américain "Mayo Clinic Proceedings", boire plus de vingt-huit tasses de café par semaine, soit plus de quatre par jour, augmenterait le taux de mortalité, toutes causes confondues. Le café serait donc un tueur potentiel.

Les chercheurs américains ont constaté que le taux de mortalité, toutes causes confondues, augmente chez plus de la moitié des gens de moins de 55 ans qui boivent 28 tasses par semaine. Les nocifs constatés sur ces personnes n'ont pas été détectés sur les buveurs de café plus âgés. Les personnes plus jeunes devraient donc éviter un maximum de boire trop de café, prévient l'équipe de scientifiques.

Les femmes plus exposées

Pour arriver à un tel constat, les chercheurs, de l'université de Caroline du Sud, ont analysé les histoires médicales et personnelles de plus de 40.000 personnes âgées de 20 à 87 ans. Après 17 ans, plus de 2.500 participants étaient morts. Une des causes avancées ? La plupart des gros buveurs de café sont généralement des fumeurs et ont un poumon et un coeur en moins bonne santé que ceux qui n'abusent pas de café.

L'impact du café serait plus important sur les femmes, particulièrement sur celles qui ont moins de 55 ans. Ces dernières seraient doublement soumises au risque de mourir de diverses causes, davantage que celles qui ne boivent pas de café.

Cette mortalité plus importante chez les moins de 55 ans s'expliquerait par le fait que les gens boivent beaucoup plus de café quand ils sont travailleurs, et moins quand ils sont retraités. De plus, la consommation de café est souvent associée à une mauvaise hygiène de vie comme par exemple peu d'heures de sommeil et une mauvaise alimentation.

Mais y a-t-il de réelles raisons de s'inquiéter ?

Malgré la large fourchette de participants à l'étude composée d'environ 40.000 personnes de tous les âges, la recherche ne tient pas compte de plusieurs données. Par exemple, elle n'a pas pris en compte le taux de caféine qui peut varier selon les tasses. Si l'on prend un café corsé ou un café au lait décaféiné, le résultat ne sera pas le même.

En outre, certaines études précédentes démontrent que le café pouvait augmenter la pression sanguine et altérer l'activité de l'insuline dans le corps, tandis que d'autres affirment que les effets du café sont bénéfiques sur le système immunitaire et les performances cognitives.

En savoir plus sur:

Nos partenaires