La plupart des sirops contre la toux désormais interdits aux enfants

07/03/13 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Le Vif

Dans trois semaines, la nouvelle règlementation en matière d'antitussifs et de décongestionnants entrera définitivement en vigueur et sera d'application pour tous les médecins et pharmaciens.

La plupart des sirops contre la toux désormais interdits aux enfants

Après plusieurs mois de discussions, il existe enfin un accord sur les mesures concernant les remèdes contre la toux , les gouttes et les sprays pour le nez. Pour faire court : à partir du 31 mars, la plupart des médicaments contre la toux et les rhumes ne pourront plus être administrés aux enfants. Pour ce qui est des antitussifs, tous les remèdes à base de guaïfénésine seront interdits pour les enfants de moins de 6 ans. Quant aux remèdes destinés à décongestionner le nez, ce sont les sprays et des gouttes contenant de la phényléphrine, de l'éphédrine, de la naphazoline ou de la tramazoline qui sont concernés par ces nouvelles mesures . A partir du 31 mars, ceux-ci ne pourront plus être utilisés auprès des enfants de moins de 7 ans.

Restrictif

Si ces mesures sont restrictives, elles le sont moins que les dispositions annoncées par l'AFMPS (l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé). Au départ, la Commission des Médicaments souhaitait que ces remèdes ne soient plus administrés aux enfants de moins de 12 ans. L'âge a été baissé à 6 et 7 ans.

Les mesures ne s'étendent pas aux gouttes appliquées localement ou aux sprays contenant de l'oxymetazoline ou la xylométazoline. Si pour ces médicaments il n'y a pas de limite d'âge, pour les catégories d'âge spécifiques (soit des enfants entre 0 et 2 ans et les enfants entre 2 et 6 ans), ces formes spécifiques sont les seules à pouvoir être utilisées.

Sur prescription

La mesure concernant tous les antitussifs à la codéine ou ses dérivés, reste valable. Pour tous ces remèdes, une prescription sera obligatoire autant pour les enfants que pour les adultes. Les pharmaciens et médecins ayant été informés de ces mesures se doivent de l'appliquer au plus vite. Cependant, comme le législateur a prévu une période de transition jusqu'au 31 mars, les pharmaciens ne seront sanctionnés qu'à partir du 31 mars en cas de non-respect de ces nouvelles mesures.

Désirée De Poot

Nos partenaires