La mort subite du nourrisson expliquée par une anomalie cérébrale ?

25/11/14 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Le Vif

La mort subite du nourrisson pourrait être due, en partie, à une anomalie cérébrale, révèle une étude relayée par le Time.

La mort subite du nourrisson expliquée par une anomalie cérébrale ?

© iStock

Le syndrome de mort subite du nourrisson est le décès brutal, inattendu d'un enfant de moins d'un an, apparemment en bonne santé, durant son sommeil. Cela reste la cause de mortalité numéro un chez les enfants de moins d'un an, selon La Libre Belgique qui a interrogé Élisabeth Rebuffat, pédiatre au CHU Saint-Pierre. Elle touche aujourd'hui un enfant sur 2000 en Belgique, mais les causes de ces décès restent encore largement inexpliquées par le corps médical.

Une nouvelle étude publiée par le journal Acta Neuropathologica pourrait aider à comprendre comment surviennent ces décès précoces. Une équipe de chercheurs a, en effet, rapporté que 43 % des enfants morts subitement ont en commun une anomalie cérébrale qui affecte la région de l'hippocampe. Celle-là même qui dirige les fonctions de base comme la respiration et le rythme cardiaque.

Les chercheurs de différents centres hospitaliers et universités ont analysé l'hippocampe de 153 enfants décédés. Tous étaient décédés de manière soudaine entre 1991 et 2012. Certains, dont la mort a pu être expliquée, ont été sortis du panel. Il restait alors 83 enfants décédés de ce que l'on appelle une mort subite du nourrisson.

Parmi ces enfants, les chercheurs ont constaté une anomalie dans l'hippocampe, plus précisément dans le gyrus denté. Au lieu de ne contenir qu'une couche de cellules nerveuses, le gyrus denté en avait deux. Il est possible que cette anomalie ait une incidence sur le contrôle de la respiration et du rythme cardiaque, lorsque l'enfant est endormi.

Cette anomalie a été constatée chez 43 % des enfants analysés. Les chercheurs pensent cependant qu'il existe plusieurs facteurs pouvant causer la mort subite du nourrisson, ce qui explique pourquoi cette anomalie n'est pas présente chez tous les nourrissons.

Il est également possible que lorsque le nourrisson dort dans une position non recommandée (l'enfant doit dormir sur le dos), cela déclenche l'anomalie. D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer quel rôle joue exactement cette anomalie.

Comment éviter la mort subite? (recommandations de l'ONE)

- L'enfant doit dormir sur le dos

- La température de la chambre ne doit pas dépasser les 20 °C

- La chambre doit être aérée deux fois 15 minutes par jour

- La literie doit être adaptée (pas de coussin, un sac de couchage plutôt qu'une couverture, etc.)

- Les parents ne doivent pas fumer (ni pendant la grossesse, ni en présence du nourrisson)

- Ne pas donner de médicament sans l'avis du médecin

- Un endroit calme et sans animaux pour dormir

En savoir plus sur:

Nos partenaires