L'ennui au travail, la nouvelle maladie honteuse

21/02/16 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

C'est l'opposé du syndrome du burnout, la maladie du "trop" de travail. Le syndrome du bore-out, trouble psychologique d'un type nouveau, signifie ainsi l'épuisement par l'ennui au travail. Il toucherait 30 % des travailleurs (contre 10 % pour le burnout) et serait source de fortes souffrances pouvant évoluer vers un état dépressif grave.

Bore-out. De l'anglais bore : ennui. Deux ouvrages français, sortis simultanément en janvier dernier, décryptent ce phénomène méconnu, vécu comme un tabou. On peut ainsi souffrir d'épuisement professionnel en n'ayant strictement rien à faire... Le manque de travail, l'ennui chronique, l'absence de satisfaction voire de sens dans l'exercice de son travail, engendrent une énorme souffrance et peuvent entraîner un véritable désastre psychologique, associé à des problèmes physiques. L'économiste français Christian Bourion a fait cette découverte de façon inopinée. "En 2011, je travaillais sur le syndrome du burnout, explique ce professeur à l'ICN Business School, par ailleurs rédacteur en chef de La Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels (Ripco) et auteur de Bore-out syndrom. Quand l'ennui au travail rend fou (1). A un moment, j'ai fait une faute de frappe et le programme de recherche m'a demandé de choisir entre burn et bore. Par curiosité, j'ai entré le mot clé "bore-out". Le moteur n'a trouvé aucune référence française, mais sept références en allemand. Interpellé par cette découverte, j'ai fouillé pendant six mois près de dix-huit millions de conversations d'internautes français parlant de leur souffrance au travail. Je suis tombé de haut... A mon grand effarement, la souffrance au travail n'était pas liée à l'excès mais, au contraire, à l'insuffisance voire à l'absence totale de l'activité."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires