Je saigne du nez ! Que faire ?

02/01/14 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Le Vif

Plus fréquents en hiver, les saignements du nez peuvent résulter de refroidissements et de variations de température. Quelques mesures simples suffisent généralement pour les arrêter.

Je saigne du nez ! Que faire ?

© Thinkstock

Un brusque saignement de nez est toujours impressionnant. Le saignement se déclare souvent sans crier gare ; le sang s'écoule dans presque tous les cas d'une seule narine. Les causes sont diverses et pour la plupart inoffensives : doigt dans le nez, mouchage trop vigoureux, mauvaise utilisation d'un spray nasal (en le dirigeant vers la cloison nasale) ou variation brusque de température.

Les personnes qui souffrent d'hypertension, ou qui prennent des anticoagulants ou de l'aspirine courent un risque accru de saigner du nez. Plus rarement, le saigne- ment peut être provoqué par une tumeur bénigne ou maligne de la cavité nasale ou des sinus.

1. Restez calme

Paniquer ne sert à rien. Asseyez-vous calmement en vous tenant droit. Il est déconseillé de se coucher, car la position couchée augmente la pression dans les petits vaisseaux du nez. Mouchez-vous en douceur.

2. Pincez-vous le nez

Pincez-vous le nez pendant 5 à 10 minutes. La plupart des saignements de nez résultent de petites fissures dans ce qu'on appelle le plexus de Kiesselbach, un faisceau de petites veines à hauteur de la paroi nasale, là où le nez devient cartilagineux et où vous pouvez le faire bouger. Pincez-vous le nez entre le pouce et l'index, éventuellement avec un linge froid. Le froid a pour effet de contracter les vaisseaux.

3. Penchez la tête en avant

Pencher la tête en arrière est une erreur. En se penchant en arrière, le saignement semble s'arrêter, mais c'est une fausse impression. Le sang s'écoule dans la gorge et vous l'avalez, sans vous en rendre compte.

4. Ouates hémostatiques

Elles ne sont pas nécessaires, mais il est bien pratique d'en avoir dans sa pharmacie si vous êtes sujet(te) à de fréquents saignements de nez. Les ouates hémostatiques vendues en pharmacie sont imprégnées d'un produit spécial qui favorise l'étanchement. Mettez-en une dans chaque narine. Pas trop profondément, deux centimètres tout au plus, parce qu'il faut pouvoir les retirer. N'utilisez pas de simples morceaux d'ouate ou de gaze : trop doux, ils n'arrêtent pas le saignement.

5. Consultez votre médecin :

• si le saignement de nez dure plus de 10 minutes,
• si vous prenez des anticoagulants,
• si vous avez des saigne-ments de nez fréquents.

Par Marleen Finoulst

En savoir plus sur:

Nos partenaires