Des lunettes de relaxation pour "s'ouvrir au bien-être mental"

06/05/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

Notre mode de vie trépidant ne nous laisse que peu d'occasions de nous relaxer. Des lunettes spéciales, véritable "stimulateur audiovisuel", développées par des chercheurs de l'université de Liège proposent de "s'ouvrir au bien-être mental" en quelques minutes grâce à une toute nouvelle technologie.

Des lunettes de relaxation pour "s'ouvrir au bien-être mental"

Ces lunettes de relaxation ont été développées par des chercheurs de l'université de Liège. Ce stimulateur audiovisuel à fréquences variables est un outil de relaxation novateur qui permet de se couper de tout stimulus extérieur pour se concentrer totalement sur son ressenti. Entièrement conçu en Belgique et développé par des spécialistes belges de l'université de Liège dirigés par le professeur de physique Serge Habraken, le stimulateur se présente sous la forme de lunettes design, munies d'écouteurs et de plusieurs petits boutons et commande, il se base sur la technologie spatiale de l'optique.

Littéralement immergé dans une ambiance déconnectée de son environnement habituel, l'utilisateur est invité à se focaliser sur les lumières caléidoscopiques projetées qui varient en fonction des sons choisis. Cette harmonie son/lumière calquée sur les rythmes du cerveau favorise un plongeon dans un état de profonde relaxation. Il permet d'apaiser les troubles basés en grande partie sur un état d'esprit négatif, comme de l'insomnie, des maux de tête, ou encore des sautes d'humeur, en une trentaine de minutes. Des programmes plus courts de 8 minutes permettent d'acquérir une plus grande concentration et une meilleure mémorisation.

Le système optique développé dans PSIO permet de provoquer ainsi l'effet Ganzfeld, aussi nommé "champ total": le champ visuel de la personne qui porte le stimulateur étant indifférencié et uniforme de couleur, le tout en cohésion avec les sons émis par le casque, la personne est mise en état de privation sensorielle. Cette technique associant les informations visuelles et auditives, hors des stimuli habituels, est déjà utilisée en clinique universitaire, que ce soit pour déstresser les personnes avant une intervention chirurgicale, ou en laboratoire du sommeil. Elle est désormais aussi accessible à la maison.

Nos partenaires