Dans quel secteur d'activité y a-t-il le plus d'obèses ?

25/10/16 à 14:43 - Mise à jour à 15:37

Source: Belga

Plus de la moitié des employés et des ouvriers belges (52,8%) ont un indice de masse corporelle (IMC) trop élevé, indique mardi une enquête réalisée par l'Idewe, le service externe belge de prévention et de protection au travail. Mais tous les secteurs d'activité ne sont pas égaux.

Dans quel secteur d'activité y a-t-il le plus d'obèses ?

Image d'illustration © iStock

Ce chiffre a augmenté de 0,6 pc par rapport à 2014. Le manque de sport est une des causes de l'obésité. À peine un quart des travailleurs fait de l'exercice 150 minutes par semaine. Dans cette enquête, 250.000 dossiers médicaux de travailleurs belges ont été analysés. Il ressort que les hommes (59%) souffrent plus d'obésité que les femmes (45,3%). Le secteur d'activité joue un rôle prépondérant, puisque les travailleurs souffrant le plus d'obésité évoluent dans le domaine du transport, de la construction et de l'industrie. "Ce sont des secteurs principalement occupés par des hommes", souligne l'Idewe.

L'âge influence aussi la prise de poids. Un tiers des travailleurs de moins de 25 ans est confronté à un problème de surpoids, tandis que 63% d'entre eux, âgés de plus de 55 ans, souffrent du même problème. L'obésité est provoquée par une alimentation inappropriée, mais également par un manque d'activité. Seulement un quart des travailleurs pratique une activité physique. Chez les femmes, 17,3% font du sport régulièrement contre 26,5% chez les hommes.

"Le surpoids entraîne de graves risques pour la santé. Une personne obèse est nettement plus susceptible d'être victime de maladies cardiovasculaires, d'hypertension, de diabète et de problèmes respiratoires durant le sommeil", alerte le directeur du service "Recherche et Développement" de l'Idewe, Lode Godderis.

Pour contrer ce phénomène, l'Idewe encourage les entreprises à "promouvoir davantage le sport au travail en organisant des programmes sportifs ou des initiatives liées au sport".

En savoir plus sur:

Nos partenaires