Dans la tête d'un schizophrène, l'expérience de réalité virtuelle (VIDEO)

28/11/16 à 10:20 - Mise à jour à 10:19

Difficile de savoir ce que vit réellement une personne schizophrène au quotidien. Pour expérimenter les symptômes vécus par une personne atteinte de cette maladie mentale et pour aider les proches à mieux la comprendre, le laboratoire Janssen a développé une application de réalité virtuelle en collaboration avec Oculus rift.

Dans la tête d'un schizophrène, l'expérience de réalité virtuelle (VIDEO)

© Getty Images/iStockphoto

Une personne atteinte de schizophrénie expérimente divers troubles tels que des hallucinations, de la paranoïa, de la confusion...des sensations souvent difficiles à comprendre pour leurs proches, amis, parents ou encore collègues et personnel médical. Pour tenter de sensibiliser au vécu d'une personne schizophrène, le laboratoire Janssen a développé une application de réalité virtuelle (VR) avec Oculus Rift. Elle propose de se glisser dans la peau d'une personne atteinte de ce trouble mentale, relaie le site Sciences et Avenir.

Après avoir enfilé un casque de VR Oculus rift, le "spectateur" est immergé à la première personne dans un scénario qui suit un malade sujet à des hallucinations auditives et des sentiments paranoïaques. Les graphismes sont assez simplistes et il n'est pas possible de "prendre le contrôle" du personnage comme la réalité virtuelle pourrait le permettre. L'expérience se révèle toutefois perturbante en diffusant un sentiment de confusion et de mal-être fidèle à ce qu'expérimentent les personnes schizophrènes: voix dans la tête, délires de persécution, aphasie, quiproquos...

Pour développer ce scénario, le laboratoire Janssen a fait appel au Dr David Travers, psychiatre au centre hospitalier universitaire de Rennes. "Les psychiatres connaissent très bien les nombreux symptômes qui peuvent être rapportés par les personnes schizophrènes. Je me suis fixé des objectifs pédagogiques visant à retranscrire dans l'expérience des symptômes comme les hallucinations bien sûr et les sentiments paranoïaques, mais aussi de faire ressentir la désorganisation quotidienne que ces troubles occasionnent", explique le médecin sur le site de Sciences et Avenir.

La réalité virtuelle se révèle aussi être un outil de sensibilisation très efficace plébiscité par les proches des malades et le personnel soignant. Pour l'instant, l'expérience de réalité virtuelle n'est proposée qu'en démonstration lors de congrès médicaux et aux associations. Un deuxième scénario est en élaboration avec un graphisme plus élaboré et la possibilité de rendre la personne qui incarne la personne atteinte du trouble mental plus active.

Nos partenaires