Dangereux le four à micro-ondes? De nouvelles réponses de la science

29/09/15 à 16:02 - Mise à jour à 16:14

Source: Huffington Post

Le four à micro-ondes a fait son apparition en cuisine dans les années 60 et ne l'a plus quittée depuis. Comme lui, la sempiternelle inquiétude à son sujet a traversé les décennies : les aliments qui y sont chauffés en ressortent-ils sains ? La science nous apporte de nouvelles réponses.

Dangereux le four à micro-ondes? De nouvelles réponses de la science

© istock

Le Huffington Post s'est penché sur la question récurrente des utilisateurs de micro-ondes : est-ce un mode de cuisson sain ? La bonne nouvelle est que les aliments qui en sortent réchauffés semblent plus nutritifs que ce que l'on ne croyait.

"En comparaison avec d'autres modes de cuisson, les micro ondes limitent la perte des nutriments", déclare le docteur Guy Crosby de la Harvard School of Public Health. La raison : les ondes favorisent une méthode de cuisson sèche, qui empêche les vitamines B et C de s'évaporer. De plus, la cuisson est plus rapide, les nutriments sont donc moins longtemps exposés à la chaleur.

Néanmoins, cela ne signifie pas que les ondes n'ont pas d'effets sur la nourriture. Tout comme avec d'autres méthodes de cuisson, la chaleur peut modifier la teneur en vitamines de certains aliments. En règle générale, le plus longtemps dure la cuisson, le plus de nutriments s'envolent.

Et à l'inverse, d'autres nutriments se retrouvent fortifiés lorsqu'ils sont exposés à une forte chaleur, c'est le cas des antioxydant contenus dans les tomates et d'autres légumes aux bêta-carotène comme la carotte.

La meilleure méthode de cuisson

Quelle est alors la meilleure méthode de cuisson selon les scientifiques? Tous s'entendent sur le fait que la cuisson rapide, comme celle à la vapeur est à privilégier, surtout pour les légumes. "Le plus important est de couper les aliments en gros morceaux, et de les découper juste avant d'être servis", ajoute le professeur Susan Nitzke de l'université du Wisconsin Madison. Aussi bien la cuisson à la vapeur qu'au micro-ondes sont des exemples de modes de cuisson rapide.

Les experts mettent toutefois en garde sur le fait qu'il ne faut pas généraliser. Ainsi, le docteur Ashim Datta, professeur bio-ingénieur à la Cornell University avance: "Lors de la cuisson à l'eau, de nombreux nutriments et vitamines sont détruits. Dans le micro-ondes, la perte est moins importante mais cela dépend évidemment du type de vitamines, de la durée, de la température et de l'appareil. Nous ne pouvons pas en tirer une conclusion générale."

Risque de cancer

Longtemps, le four à micro-ondes a été incriminé dans le développement de cancers. Selon les experts, ce genre de four n'émet pas assez d'énergie pour causer des cancers chez ses utilisateurs. Des discussions sur le rayonnement des ondes sur les aliments ont aussi été animées. Ce rayonnement a aussi été lié à l'apparition de cancers, mais sans que les scientifiques ne trouvent de corrélation jusqu'à ce jour.

En outre, des études récentes ont démontré que les ondes ne peuvent pas s'échapper des cloisons du four. Les fours à micro-ondes produisent bien, sur une courte période, un champ magnétique quand ils sont en marche, mais ce champ se réduit comme peau de chagrin quand on s'en éloigne. La plupart des spécialistes avancent qu'un four à micro-ondes n'émet pas assez fortement que pour modifier le matériel génétique et endommager les cellules d'un être humain, autre préoccupation récurrente de ses utilisateurs et surtout de ses détracteurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires