Cuba : découverte d'une variante plus agressive du VIH ?

16/02/15 à 16:15 - Mise à jour à 16:14

Des chercheurs belges et cubains auraient découvert une nouvelle souche plus agressive du VIH, qui sévirait déjà sur l'île antillaise.

Cuba : découverte d'une variante plus agressive du VIH ?

La souche en question provoque une charge virale bien plus importante, accélérant le développement du SIDA chez les personnes infectées. © iStock Photos

Des équipes de chercheurs de l'Université catholique de Louvain (UCL) et de l'Institut de Médecine Tropicale Pedro Kouri de La Havane (Cuba) sont à la base de la découverte : une souche inédite du SIDA, plus virulente, aurait contaminé officiellement une centaine de Cubains. Elle inquiète les spécialistes du virus.

"La communauté des chercheurs connaît bien la capacité du VIH à muter afin de former de nouvelles souches. Mais celle-ci est étroitement associée à la rapide progression de la maladie sur l'île. C'est quelque chose que nous n'avions jamais vu de façon aussi nette auparavant", confiait récemment au Miami Herald le docteur Hector Bolivar, spécialiste des maladies infectieuses.

La souche en question provoque une charge virale bien plus importante, accélérant le développement du SIDA chez les personnes infectées. Ces derniers contractent ainsi la maladie deux à trois fois plus vite qu'à l'accoutumée, c'est-à-dire en trois ans à peine, contre six à dix ans habituellement. La progression est d'ailleurs tellement rapide que la plupart des patients n'ont même pas le temps d'entamer un traitement permettant d'empêcher efficacement la prolifération du virus.

Toutefois, si certains experts s'inquiètent ouvertement de sa potentielle résistance face aux thérapies actuelles, l'échantillon (95 sujets) s'avère trop mince que pour déjà tirer des conclusions générales. (A.V.)

En savoir plus sur:

Nos partenaires