Comment lutter contre le mal des transports ?

06/07/15 à 11:14 - Mise à jour à 12:41

Source: Huffington Post

Au moment des départs en vacances, le trajet jusqu'à destination peut-être une étape très délicate pour certains. Les personnes connaissant le mal des transports souffrent en effet de malaises, de sueurs froides et de nausées. Voici quelques armes afin de lutter contre ces maux.

Comment lutter contre le mal des transports ?

© istock

Pour trouver son équilibre et connaitre sa position dans l'espace, notre cerveau utilise les informations fournies par différents capteurs naturels : nos yeux, la position de nos pieds et surtout, notre oreille interne (siège de l'équilibre). Lorsque ces différents capteurs n'envoient pas le même message au cerveau, il y a confusion et c'est alors que survient le mal des transports. L'exemple le plus courant de nausées en voiture s'explique par la confusion que le cerveau subit entre les informations qui lui indiquent que le corps est statique et celle des yeux qui en analysant le paysage défilant, pense qu'il est en mouvement. En dehors de certains traitements d'adaptation longs et couteux, le Huffington Post propose des solutions à portée de tous :

Médicamenteuses :

Comment lutter contre le mal des transports ?

© istock

Les principaux médicaments proposés en pharmacie pour lutter contre le mal des transports sont des antihistaminiques, très efficaces pour maintenir l'équilibre interne. Cependant, ces médicaments généralement actifs durant six heures ou plus provoquent de fortes somnolences durant la journée.

Homéopathiques :

Comment lutter contre le mal des transports ?

© istock

L'homéopathie consiste à soigner une personne par une substance qui provoque les mêmes maux. La cocculine, mélange de Cocculus indicus, Nux vomica, Petroleum et Tabacum, fonctionne particulièrement bien contre le mal des transports.

Pourtant, si un mal vous handicape davantage, il est bon de favoriser l'ingestion de certaines substances. Par exemple, si vous souffrez du mal des transports en voiture, préférez le Petroleum 7CH. S'il s'agit plutôt de nausées extérieures comme sur le pont d'un bateau, le Tabacum 7CH aura de meilleurs effets. Enfin, en avions, le Borax 7CH est plus conseillé. Le traitement homéopathie requiert de prendre plusieurs granules tout au long de la journée et jusqu'à une semaine avant le départ en vacances. Il ne provoque pas de somnolences.

Naturelles :

Comment lutter contre le mal des transports ?

© istock

Les huiles essentielles de menthe poivrée et de citron peuvent être très efficaces pour lutter contre le mal des transports. Il suffit de déposer quelques gouttes sur un tissu ou un mouchoir et de le respirer très profondément. L'avantage de cette méthode est qu'elle ne provoque pas d'effet de somnolence. Par contre, les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes ainsi qu'aux enfants de moins de six ans.

Lorsque vous souffrez du mal des transports, il est avant tout important de connaître votre corps et ses limites. Les conseils de bases restent d'éviter de ne pas manger trop gras ou d'ingérer des laitages. Ne pas manger n'est pas bon non plus. Enfin, évitez la lecture et les odeurs fortes telles que le parfum ou le tabac.

L.V.

Nos partenaires