Comment aider un proche qui souffre de dépression ?

16/09/15 à 11:12 - Mise à jour à 11:26

Source: L'express

Lorsqu'une personne proche souffre de dépression, on est souvent désemparé. On aimerait pouvoir faire quelque chose, sans savoir exactement quoi. Voici quelques conseils pour l'entourer au mieux.

Comment aider un proche qui souffre de dépression ?

© Istock

Les psychologues et psychiatres s'accordent pour dire que l'entourage peut être une véritable aide pour accompagner les personnes souffrant de dépression. Mais pas n'importe comment précise l'Express.

La première étape consiste à comprendre que la dépression est une maladie et pas un simple coup de blues. Il faut donc que cette dernière fasse l'objet d'un traitement adapté et personnalisé. Il est, dans cette optique, judicieux d'encourager la personne à bien suivre le traitement prescrit et à voir un psychologue en parallèle. En effet les antidépresseurs soignent les symptômes d'une dépression, pas les origines. Si celles-ci ne sont pas traitées, la maladie peut revenir.

La seconde est de ne pas s'oublier soi-même et de se faire aider. Il n'est pas rare d'éprouver un sentiment de culpabilité lorsqu'un proche est dépressif. Ou encore un certain agacement devant sa léthargie. C'est pourquoi il est utile de se faire suivre pour évacuer ses pensées négatives. Il ne faut pas non plus ne plus faire qu'un avec la personne dépressive en s'isolant du reste du monde, sous peine d'étouffement.

La troisième vise à trouver un certain équilibre entre aide et infantilisation. Si la personne dépressive est sensible aux petites attentions, elle n'aime pas non plus être infantilisée, car cela lui donne un sentiment de dévalorisation. L'idéal est donc de demander à la personne dépressive ce dont elle pense avoir vraiment besoin, tout en s'autorisant la possibilité de ne pas répondre à certaines exigences.

Reproches et injonctions du genre "active-toi au lieu de rester au lit" ne sont souvent d'aucune aide pour une personne dépressive. C'est un peu comme "demander à une personne qui à la grippe, d'arrêter d'avoir de la fièvre", précise l'Express. Par contre, rassurez-la en lui disant que vous comprenez ses difficultés et qu'avec de l'aide et du temps on peut s'en sortir.

N'occultez pas non plus le risque suicidaire. Même si la grosse majorité des personnes dépressives ne feront pas de tentative de suicide, "environ 7 % des personnes touchées par la dépression meurent par suicide ", confirme encore l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé dans l'Express. Il est donc important d'être alerté par l'évocation d'un départ, le don d'objet symbolique ou une amélioration inattendue.

Enfin, après une dépression, la personne n'est plus la même. Et cette transformation peut, elle aussi, avoir des conséquences sur l'entourage. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander de l'aide en tant que proche, même lorsque la personne va mieux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires