Russie - Le sénat approuve à l'unanimité la loi contre les adoptions aux Etats-Unis

26/12/12 à 12:38 - Mise à jour à 12:38

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, a approuvé mercredi à l'unanimité une loi très controversée interdisant aux Américains d'adopter des orphelins russes.

Russie - Le sénat approuve à l'unanimité la loi contre les adoptions aux Etats-Unis

Le texte a été approuvé par la totalité des 143 suffrages exprimés et doit désormais être signé par le président Vladimir Poutine. Le texte, approuvé vendredi en troisième et dernière lecture par la Douma (chambre basse) se veut une réponse à la "liste Magnitski" adoptée aux Etats-Unis, qui sanctionne des responsables russes impliqués dans la mort en 2009 en prison du juriste Sergueï Magnitski, ou d'autres violations des droits de l'Homme. "Un grand pays comme la Russie ne peut pas faire commerce de ses enfants", a déclaré le délégué du Kremlin aux droits de l'enfant, Pavel Astakhov, cité par Interfax. La nouvelle loi russe prévoit elle aussi de dresser une "liste noire" des Américains indésirables en Russie, soupçonnés d'avoir violé en particulier les droits des citoyens russes. M. Poutine semble soutenir l'initiative qu'il a qualifié de réponse "appropriée" à la liste Magnitski, lors de sa conférence de presse la semaine dernière. Plus tôt dans la semaine, il avait qualifié la liste Magnitski d'"acte inamical envers la Russie" qui "empoisonnent leurs relations". Le président russe pourrait examiner la loi dès mercredi, indique l'agence Interfax. De 2008 à 2011, 14.660 enfants ont été adoptés en Russie par des étrangers, dont 5.177 par des Américains, selon le délégué aux droits de l'enfant, Pavel Astakhov. Selon la nouvelle loi, "quarante-six enfants qui devaient être adoptés par des familles américaines resteront en Russie", a affirmé mercredi M. Astakhov. La proposition de loi a provoqué de nombreuses réactions de réprobation en Russie, non seulement chez les ONG spécialisées et les humanitaires, mais aussi de la part de membres du gouvernement. L'Eglise orthodoxe soutient quant à elle la nouvelle loi. (NATALIA KOLESNIKOVA)

Nos partenaires