Reynders veut adapter les règles sociales et fiscales pour le secteur diamantaire

16/07/13 à 17:41 - Mise à jour à 17:40

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a jugé mardi que le secteur diamantaire anversois avait davantage besoin de "règles sur mesure en matière de fiscalité et de statut social pour les employés".

Reynders veut adapter les règles sociales et fiscales pour le secteur diamantaire

En visite auprès de l'Antwerp World Diamond Center (AWDC) mardi, le vice-Premier libéral a estimé qu'il n'était pas opportun de comparer le secteur diamantaire aux autres secteurs économiques du pays. Selon lui, il conviendrait plutôt de regarder en direction de ses concurrents internationaux, principalement Dubaï et Hong Kong. M. Reynders a pu découvrir mardi le coeur du quartier des diamantaires anversois où s'échangent chaque des diamants bruts pour une valeur de 200 millions de dollars en moyenne. La place anversoise est toutefois soumise à une rude concurrence internationale. Pour conserver sa place, celle-ci a besoin d'aide, estime M. Reynders. "Le secteur diamantaire anversois a besoin d'un 'level playing field' avec ses concurrents internationaux. Une comparaison avec les autres secteurs d'activités belges ou villes n'a pas de sens", a-t-il jugé. (Belga)

Nos partenaires