Réfugiés syriens: Amnesty demande à Amman de garder ses frontières ouvertes

31/10/13 à 01:47 - Mise à jour à 01:47

Source: Le Vif

(Belga) Amnesty International a appelé jeudi la communauté internationale à aider la Jordanie et les autres pays accueillant des réfugiés syriens à mettre un terme aux restrictions imposées aux civils fuyant le conflit, dont des centaines sont repoussés aux frontières.

Réfugiés syriens: Amnesty demande à Amman de garder ses frontières ouvertes

Dans un nouveau rapport intitulé "Des restrictions croissantes, des conditions difficiles: la détresse de ceux qui fuient la Syrie vers la Jordanie", l'organisation de défense des droits de l'Homme souligne les difficultés des réfugiés syriens fuyant vers les pays voisins, particulièrement la Jordanie. Ce pays accueille plus de 550.000 réfugiés, notamment dans le camp de Zaatari, dans le nord, où vivent quelque 120.000 personnes. "Il est inacceptable que des dizaines de personnes venues de Syrie, y compris des familles avec des enfants en bas âge, se voient refuser le droit d'entrer dans les pays voisins", a déclaré Philip Luther, directeur d'Amnesty International pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, dans un communiqué. Plus de 115.000 personnes ont été tuées en Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), depuis le début en mars 2011 du soulèvement contre Bachar al-Assad, qui s'est transformé en guerre civile, poussant plus de 2 millions de personnes à fuir. Malgré plusieurs déclarations des autorités affirmant que les frontières étaient ouvertes pour les réfugiés, Amnesty estime que des dizaines se voient refuser l'entrée. La Jordanie a appelé à l'aide à plusieurs reprises pour faire face à l'afflux de réfugiés dans le pays. (Belga)

Nos partenaires