Réforme de l'enseignement flamand - Les négociations entre partenaires se poursuivront cette semaine

02/06/13 à 22:48 - Mise à jour à 22:48

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) et les présidents des partis formant la majorité gouvernementale flamande se sont retrouvés durant une heure trente, dimanche soir, pour discuter du projet controversé de réforme de l'enseignement secondaire.

A l'issue de la réunion, M. Peeters a assuré dans une brève déclaration devant la presse que tous les présidents de parti avaient réitéré leur volonté de trouver un compromis, sans dire toutefois grand chose de l'état des discussions. Le chef du gouvernement flamand reverra ses ministres dans les prochains jours pour voir "si l'on peut atterrir", a-t-il confié. Le projet de réforme de l'enseignement secondaire en Flandre a provoqué une crise ce week-end entre les partenaires du gouvernement flamand (CD&V-N-VA-sp.a), contraignant le ministre-président, Kris Peeters, à renoncer à accompagner la mission économique belge emmenée par le prince Philippe aux Etats-Unis. Si le projet est soutenu par le CD&V et le sp.a, il rencontre toutefois l'opposition de la N-VA. Dans une interview télévisée dimanche, le président de la N-VA, Bart De Wever, a ainsi affirmé qu'il ne souhaitait pas que l'on touche à l'enseignement secondaire général (appelé ASO en Flandre). µ "Nous devons revaloriser notre enseignement technique et professionnel, nous devons procéder à des coupes dans les plus 300 options (offertes par l'enseignement flamand. Mais supprimer l'ASO, cela je ne fais pas", a-t-il dit. (Belga)

Nos partenaires