Recherche belgo-hollandaise pour améliorer le diagnostic des maladies cardio-vasculaires

13/06/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Vif

(Belga) Les universités d'Hasselt et de Maastricht vont travailler ensemble, à partir du 1er juillet, pour améliorer le diagnostic des maladies cardio-vasculaires. L'Europe finance la moitié des 500.000 euros que coûte le projet.

VaRiA (Vascular Risk Assessment - Evaluation des risques vasculaires), est un programme qui va permettre de concevoir et développer de nouvelles méthodes pour aider les patients présentant des problèmes cardio-vasculaires. Ces troubles sont la cause principale de décès en Europe. Chaque année, 4,3 millions de personnes en décèdent et cela coûte environ 35 milliards d'euros par an à la Communauté européenne. Le projet interrégional VaRiA vise à mieux comprendre la fonction et la qualité des vaisseaux sanguins. VaRiA renforce la collaboration transfrontalière entre les deux universités limbourgeoises dans les domaines de l'innovation et de la diffusion de connaissances. Les fruits de cette collaboration feront partie de la plate-forme de recherche de Trans Tech Limburg, ajoute le responsable du projet Daniel Molin. L'Europe finance le projet à hauteur de 250.000 euros, soit la moitié du prix de la recherche qui doit être finie pour la fin de l'année 2014. (Belga)

Nos partenaires