RDC: mort de trois femmes accusées de sorcellerie en province Orientale

07/01/14 à 21:49 - Mise à jour à 21:49

Source: Le Vif

(Belga) Trois femmes accusées de sorcellerie ont été tuées et une autre grièvement blessée le week-end dernier dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté mardi la radio onusienne Okapi, citant des sources locales.

Les faits se sont déroulés à Monga, une localité située à plus de 500 km au nord de Kisangani, le chef-lieu de la province Orientale. Selon la société civile locale, tout est parti du décès, vendredi dernier, d'une jeune dame qui a longtemps souffert dans le village de Bazako. Un féticheur consulté a attribué cette mort à un groupe de femmes qu'il a qualifiées de "sorcières". Les membres de la famille éplorée ont ensuite organisé une chasse aux présumées sorcières et ont tué trois d'entre elles au terme de leur expédition punitive. Le président de la société civile de Monga a indiqué qu'une des présumées sorcières avait été décapitée samedi à la machette et que deux autres ont été tuées dimanche alors qu'elles étaient gardées au cachot du sous-commissariat de la police de Monga. Des sources concordantes précisent que les manifestants ont cassé le cachot, gardé par un seul policier, avant de commettre leur forfait. Une équipe d'enquêteurs, constituée notamment d'une dizaine de policiers, d'un magistrat ainsi que d'agents de l'Agence nationale de renseignements (ANR), a lancé une enquête sur ces meurtres pour arrêter les auteurs, a précisé Radio Okapi. (Belga)

Nos partenaires