Pyongyang donne le résultat de la présidentielle en Corée du Sud, sans détail

21/12/12 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord a fait état publiquement de l'élection de Park Geun-Hye au poste de présidente de Corée du Sud, avec plus d'un jour de retard, sans mentionner son nom ni le caractère historique de cette victoire qui porte une femme à la tête de ce pays, pour la première fois.

L'agence officielle KCNA, qui avait abondamment dénoncé la candidate et son parti (conservateur, au pouvoir) avant les élections, a rapporté sa victoire en une seule phrase, dans la nuit de jeudi à vendredi. "La candidate du Parti de la nouvelle frontière a été élue avec une marge faible à la présidentielle au Sud", indique KCNA, citant des médias sud-coréens et étrangers. L'agence n'a diffusé ni commentaire ni éditorial. Mais pour l'élection du président actuel, Lee Myung-Bak, Pyongyang n'avait rien annoncé du tout il y a cinq ans. Et pour les précédents, le Nord avait attendu trois à quatre jours avant de faire état du vainqueur. Park Geun-Hye, 60 ans et fille du dirigeant militaire Park Chung-Hee, deviendra la première femme élue à la présidence de la Corée du Sud, lorsqu'elle prendra ses fonctions. Elle a remporté la majorité des suffrages lors de l'élection mercredi, face au candidat de centre-gauche Moon Jae-In. Dans sa première déclaration après la proclamation des résultats, Mme Park a souligné que "le lancement du missile à longue portée par la Corée du Nord témoigne de la gravité de la situation sécuritaire face à laquelle nous nous trouvons". (JUNG YEON-JE)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos