Projet pilote de taxation au kilomètre - Une baisse de 10% du trafic au sein de la zone RER

10/02/14 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Le Vif

(Belga) Selon une nouvelle étude du bureau Stratec, menée à la demande du gouvernement bruxellois, la mise en place d'une taxation au kilomètre permettrait de réduire le trafic d'environ 10% dans la zone RER, écrivent lundi De Morgen et Le Soir.

Projet pilote de taxation au kilomètre - Une baisse de 10% du trafic au sein de la zone RER

L'étude se penche sur le scénario privilégié en vue du projet-pilote de taxe kilométrique qui sera lancé le 17 février prochain. Les automobilistes qui participeront paieront, en heure de pointe, 9 cents par kilomètre en zone urbaine, 5 cents sur l'autoroute et 6,5 cent pour les autres routes. L'étude de Stratec se base sur une taxe de 7 cents, une moyenne des trois tarifs envisagés. Une telle taxe permettrait ainsi de réduire le nombre de kilomètres parcourus dans la zone RER de 10% d'ici 2018. Dans cette zone, 95% des voyages qui n'auraient plus lieu en voiture se feraient sur le réseau ferroviaire de la SNCB, contre 3% sur le réseau STIB et le reste sur ceux de De Lijn et du TEC. Une petite part des trajets s'effectuerait à vélo. La réduction de la pollution de l'air se chiffrerait à -9,2% de CO2 grâce à cette taxe, moins toutefois que les -12,1% calculés par Stratec avec le système de péage zonal. Le péage zonal serait par ailleurs près de trois fois plus rentable que la tarification au kilomètre dans la zone RER. Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Bruno De Lille, rappelle cependant que l'objectif de cette mesure n'est pas fiscal mais bien de désengorger la Région bruxelloise. (Belga)

Nos partenaires