Procès ex-direction Casino de Namur - "La Ville de Namur a créé le monstre et en a abusé pour faire sa vitrine"

29/01/14 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif

(Belga) "La Ville de Namur a créé le monstre et vient maintenant demander des petits sous de loyer qu'elle n'a pas eu comme dommage", a plaidé l'avocat d'une cheffe de salle mercredi matin lors du procès des anciens dirigeants du casino de Namur poursuivis pour une fraude estimée entre 50 et 75 millions d'euros entre 1983 et 2004. "Alors que la tirelire était dans les mains des bandits: le basket, le club de foot UR Namur, Namur en mai, le téléphérique... Ces gens ont abusé du monstre pour en faire leur vitrine et leurs voix", a-t-il poursuivi.

"La situation que tout le monde pleure a été gangrenée par une corruption plus grave, avec 15 millions de francs belges à chaque groupe politique (au bourgmestre et au premier échevin, NDLR). J'ai d'ailleurs la preuve que le collège communal actuel avait lui-même décidé de ne pas se présenter au tribunal, jugeant le dossier bien trop chaud et trop puant", a plaidé Me Bayer, demandant à la présidente de "jeter hors du prétoire la Ville de Namur", constituée partie civile. Tout comme la défense d'un autre chef de salle, l'avocat a plaidé l'acquittement de sa cliente, indiquant notamment qu'elle agissait à la demande de son employeur et que les documents signés lors du comptage des recettes n'étaient pas protégés par la loi. La défense d'un agent fiscal a plaidé la déclaration de culpabilité. (Belga)

Nos partenaires