Procès De Gelder - "Même les animaux ne sont pas abattus comme cela"

11/03/13 à 10:53 - Mise à jour à 10:53

Source: Le Vif

(Belga) "Comment peut-on donner un coup à un si petit enfant innocent et encore frapper? ", s'est demandé la maman d'une fillette de 19 mois grièvement blessée par des coups de couteau à la crèche Fabeltjesland. "Même les animaux ne sont pas abattus comme cela", a déclaré la femme lors de son témoignage lundi matin au procès de Kim De Gelder devant la cour d'assises de Flandre orientale.

Procès De Gelder - "Même les animaux ne sont pas abattus comme cela"

Les parents de la fillette de 19 mois ont témoigné lundi à propos de leur fille, un des bébés grièvement blessés. "C'était un bébé énergique. Nous l'appelions parfois "Madame Non" (en français, ndlr) car elle sait très bien ce qu'elle veut. Elle aimait beaucoup aller à la crèche", a témoigné la maman. Le jour des faits, les parents ont été prévenus sur leur lieu de travail. "J'ai d'abord reçu un appel de mon père, qui disait qu'un fou était entré dans la crèche avec un couteau. Je ne l'ai pas cru car je pensais qu'ils me préviendraient personnellement. Puis ma mère a téléphoné. Je n'oublierai jamais son cri. Elle avait sauté sur son vélo et a constaté à la crèche que quelque chose de terrible était en cours", a expliqué la maman. Kim De Gelder est accusé d'avoir assassiné Elza Van Raemdonck, 72 ans, le 16 janvier 2009 à Vrasene et, une semaine plus tard, une puéricultrice de 54 ans et deux bébés de 9 mois à la crèche Fabeltjesland à Saint-Gilles-Lez-Termonde. (MUA)

Nos partenaires