Paul Furlan en visite chez les mouvements de jeunesse

03/07/13 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon des Pouvoirs locaux et du tourisme s'est rendu mercredi matin à Froidchapelle, où se déroule le camp de la ronde des Lutins de Kain. Après un déjeuner, il a rencontré lors d'une réunion informelle les représentants des différents mouvements de jeunesse pour faire entre autres le point sur le projet Well'camp.

Paul Furlan en visite chez les mouvements de jeunesse

"Le projet a été mis en place en 2007", précise Jérôme Ramaeker, des Scouts et Guides Pluralistes et prévoit, pour les communes inscrites (environ 50 en 2013 contre 27 en 2007) l'instauration d'un "Monsieur et Madame camp", subsidiés par la Région wallonne et dont la mission est de veiller à la bonne cohabitation entre les mouvements de jeunesse et les communes qui les accueillent lors des camps d'été. Quand un camp s'installe dans une commune "il faut veiller à la sécurité, aux déchets mais aussi aux bonnes relations avec le voisinage" ajoute Jérôme Ramaeker. Du côté des mouvements de jeunesse, on apprécie l'initiative. "Dès notre arrivée à Froidchappelle, nous avons reçu la visite de Mr camp" "à qui nous avons pu poser des questions notamment concernant le parcours du hike" explique Charlotte Moreau, chef chez les Lutins de Kain. Selon le ministre, le bilan de ce projet est positif. Il a aussi "entendu les revendications des différents représentants présents", notamment en matière de labellisation des endroits de camp. L'idée d'une table ronde entre les mouvements de jeunesse et tous les ministres concernés par leur action a aussi été émise "pour voir ce que chacun peut apporter", car "les mouvements de jeunesse jouent un rôle important en matière d'éducation et de cohésion sociale." Plus de 2000 camps de mouvements de jeunesse francophones se déroulent en Wallonie cet été, "et c'est même 25% de plus si l'on compte les mouvements de jeunesse flamands." (Belga)

Nos partenaires