Parlement wallon: dernières crispations de l'Olivier sur les EFP/OISP avant les vacances

10/07/13 à 21:40 - Mise à jour à 21:40

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement wallon a approuvé mercredi, majorité contre opposition, le premier ajustement budgétaire de l'année. Décrets pesticides, stockage du CO2, réforme de l'insertion socio-professionnelle (EFP/OISP), exonération des droits de succession pour les victimes de violence grave (terrorisme entre autres), nationalité pour l'emploi dans la fonction publique et traités divers ont également été adoptés pour cette dernière et longue séance plénière avant les vacances parlementaires.

Le projet de réforme des centres d'insertion professionnelle, qui avait donné lieu à une manifestation du secteur en matinée devant le parlement, est celui qui a généré les difficultés les plus grandes au sein de la majorité. Les députés Joëlle Kapompole (PS) et Manu Disabato (Ecolo) ont ainsi longuement relayé les craintes des manifestants, disant espérer qu'elles soient prises en compte dans les arrêtés qui devront largement compléter le décret. André Antoine a réfuté des craintes selon lui injustifiées - notamment celle de voir le Forem "refiler" des diplômés d'humanité générale sans autre qualification aux asbl concernées - et a rappelé les contraintes budgétaires, tout en disant vouloir garantir la stabilité du secteur. Pour Véronique Cornet (MR) toutefois, le gouvernement, "coincé financièrement, joue la montre et le statu quo jusqu'en fin de législature". "Dès 2014, le secteur sera à l'abri de certaines formes d'économies", a assuré André Antoine, rappelant la protection budgétaire dont il a bénéficié et s'engageant à une concertation approfondie. "Comment ce secteur qui a connu une augmentation de 30% de ses moyens en quatre ans peut-il ne pas faire confiance", s'est étonné Michel Lebrun (cdH). Le projet a finalement été adopté majorité contre opposition. La rentrée du parlement wallon est programmée le 18 septembre. (Belga)

Nos partenaires