Parlement bruxellois: Charles Picqué for president

10/06/14 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Le Vif

(Belga) L'ex-ministre-président bruxellois Charles Picqué sera désigné, fût-ce temporairement, président du parlement bruxellois. Sauf surprise, il aura le soutien d'une majorité de députés bruxellois mardi après-midi, pour ce faire, s'est-il confirmé, mardi, à très bonne source. Alors que des discussions sont toujours en cours sur les modalités de démarrage de négociations entre d'une part PS, FDF et cdH, et d'autre part Open VLD, sp.a et CD&V pour former une majorité en Région bruxelloise, il apparaît que le nom de Charles Picqué bénéficie d'un appui tant du côté francophone que néerlandophone.

Parlement bruxellois: Charles Picqué for president

Le début de la séance sera toutefois présidé par le doyen de l'assemblée, Jacques Brotchi (MR) et par deux jeunes députés dont Fabian Maingain (FDF). La proposition de candidature de Charles Picqué, reconnu par beaucoup pour son action en faveur de la pacification communautaire en Région-capitale, sera ensuite soumise à un vote. Son maintien ou non à ce poste, dans les semaines et les mois à venir dépendra de l'issue des négociations d'une coalition. Lors de son départ du gouvernement bruxellois, en mai 2013, Charles Picqué avait souligné qu'il ne prenait pas sa retraite de la vie politique pour autant. Au cours de la campagne, il a également laissé entendre qu'il comptait d'une manière ou d'une autre, sauf à la tête de l'exécutif régional, continuer à se battre pour défendre Bruxelles. Sur le plan de l'ouverture de négociations pour former une coalition, on a appris mardi que les choses étaient "en bonne voie". Les états-majors de l'Open VLD et du CD&V avaient exprimé jeudi dernier, leur "réticence" à entrer en négociation avec les FDF qui ont rejeté la réforme de l'état dont la prochaine majorité bruxelloise devra mettre plusieurs pans en oeuvre sur le terrain. Guy Vanhengel, chef de file des négociateurs flamands a été chargé de déterminer les modalités de sortie de ce blocage qui devrait prendre la forme d'une série d'engagements de la part des partenaires autour de la table que ce soit à l'égard de la réforme de l'Etat, du dossier du stade national et de la communauté métropolitaine. Aucune réunion plénière n'est actuellement prévue. Il n'y en aura en tout cas pas mardi. (Belga)

Nos partenaires