Pakistan: 22 soldats d'une milice pro-gouvernementale enlevés par des insurgés

27/12/12 à 17:51 - Mise à jour à 17:51

Source: Le Vif

(Belga) Au moins 22 soldats membres d'une milice tribale pro-gouvernementale ont été enlevés par des insurgés jeudi dans le nord-ouest du Pakistan à l'issue de violents combats, ont annoncé des responsables.

Environ 200 insurgés ont attaqué les bases de Kohi Hasankhel et Jona Khawar, près de zones tribales à la sortie de Peshawar, grande ville du nord-ouest du pays, selon un haut responsable local. "Un échange de tirs a duré au moins une heure au cours duquel les assaillants ont tué deux soldats (...) et sont partis avec 22 autres", a-t-il indiqué. Un haut responsable de la sécurité a confirmé que 22 membres d'une unité de paramilitaires manquaient à l'appel à l'issue de ces combats. Selon cette source, les assaillants étaient équipés de roquettes et d'obus de mortier. L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais pourrait être le fait du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP, mouvement des talibans du Pakistan) groupe fondé en 2007 qui multiplie les attentats contre les forces pakistanaises, contrairement aux talibans afghans qui visent l'Otan et leurs alliés afghans. Le TTP avait décapité au mois d'août une dizaine de soldats pakistanais dont l'armée avait perdu la trace à l'issue de combats dans le district tribal de Bajaur, frontalier de l'Afghanistan. Ces insurgés ont perpétré au cours des deux dernières semaines une série d'attentats meurtriers à Peshawar contre l'aéroport et un meeting du parti national Awami (ANP), une formation laïque dont la base est de l'ethnie pachtoune, la même que la majorité des talibans. L'un des chefs de l'ANP, Bashir Bilour, 69 ans, un opposant farouche aux talibans, a été tué dans un attentat samedi dernier ayant suscité une vive émotion au pays. (DGO)

Nos partenaires