PTB : l'épreuve des urnes, la question du pouvoir

PTB : l'épreuve des urnes, la question du pouvoir

Hugues Le Paige - Deuxième parti en Wallonie, avec 20,5 % des intentions de vote, le PTB réalise le " sorpasso " et devance le PS[1]. Situation inimaginable, il y a quelques mois encore. Dépassement sans doute éphémère mais symboliquement fort.

  •  

Europe, que dis-tu de toi-même ?

Bernard Philippe - Ce 25 mars, l'Union célèbre à Rome les 60 ans de son traité fondateur. Ancien fonctionnaire européen, Bernard Philippe appelle l'Europe à redonner à ses valeurs leur épaisseur prophétique et à retrouver sa capacité à résister.

Destexhe chez Bachar : où est le problème ?

Drieu Godefridi - On reproche au sénateur Destexhe de s'être rendu en Syrie, d'avoir rencontré le président Bachar el-Assad, et visité la zone d'Alep. Il est facile de montrer que cette vilaine polémique n'a pas lieu d'être.

Et si on supprimait la liberté d'expression ?

Martin Van Breusegem - Les notes de cours d'un professeur de philosophie de l'UCL, consacrée à l'avortement, posent question quant à la liberté dont jouissent les individus d'exprimer leurs opinions et ce, particulièrement, dans le cadre d'une institution d'enseignement et de recherche telle qu'une université.

"Il est grand temps de cesser de transformer nos filles en 'petites traînées Primark'"

Jonathan Holslag - Jonathan Holslag a lu le livre Graailand (que l'on pourrait traduire par Pays des Grappilleurs) de Peter Mertens (PTB) et lui donne raison sur de nombreux points, mais il soulève aussi une objection : "Ce n'est pas parce qu'il vise les gens fortunés et les politiques que le reste de la population ne doit rien faire."

L'Union européenne est un organisme nouveau qui a besoin d'idées inédites

Richard Miller - Le Centre Jean Gol entend participer activement au travail de réflexion et à la refondation nécessaire du projet européen. Relancer l'espoir, reconstruire la confiance en l'Union européenne exige une vision claire - sans naïveté et sans tabou.

"Nous ne voulons pas voir en face notre dureté envers les réfugiés "

Bert Bultinck - "L'accord avec la Turquie a fonctionné, en ce sens qu'il a évité à des milliers de gens de se noyer", constate le rédacteur en chef de Knack, Bert Bultinck. "Mais il ne résout pas la crise. Sur tous les autres plans, l'accord avec la Turquie est un échec."

"Il y a quelque chose de pourri en Wallonie"

Jules Gheude - Ne tournons pas autour du pot : il y a quelque chose de pourri en Wallonie. Je suis attentivement les auditions qui se déroulent à la commission d'enquête pârlementaire Publifin. C'est comme si les intéressés ne réalisaient pas la gravité de la situation.

Benoît Hamon à La Madeleine : j'y étais, et tout est vrai

Muriel Lefevre - La foule était nombreuse devant la salle de la Madeleine pour écouter Benoit Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle française. Trop nombreuse. Il y a forcément eu des déçus.

Les attentats et le Royaume d'éponge

Thierry Fiorilli - Dans ce pays, on se tient coi. Traditionnellement. On peut s'en désespérer. On peut aussi y trouver des vertus. Et y distinguer une extraordinaire faculté d'adaptation, d'absorption, d'assimilation. Les Belges auraient ainsi des propriétés comparables à celles de l'éponge.

Contre le terrorisme, viser l'efficacité

Zakia Khattabi et Patrick Dupriez - Le 22 mars 2016, la Belgique était touchée par la violence et la terreur. Un an plus tard, de nombreuses questions restent sans réponse. Elles interrogent notre démocratie et doivent nous permettre de donner un sens à ce qui nous arrive, à la souffrance des victimes et aux défis que nous avons à relever après le traumatisme collectif.

"Pourquoi les Norvégiens sont les plus heureux (mais en paient le prix)"

Brieuc Van Damme - À en croire le dernier World Happiness Report, la Norvège détrône le Danemark comme pays le plus heureux du monde. L'économiste Brieuc Van Damme, qui vit en Norvège avec son épouse, explique les tenants et les aboutissants de la société norvégienne. Et les leçons que nous pouvons en tirer. "En Belgique, nous devons bien réaliser que sans choix clairs et parfois douloureux, nous ne progresserons pas sur tous les plans."

Bientôt un parti des migrants en Belgique ?

Dyab Abou Jahjah - À l'image du parti DENK aux Pays-Bas, il pourrait bientôt y avoir un parti des migrants en Flandre, dit Dyab Abou Jahjah dans cette opinion. Mais il risque de ne pas avoir le même succès.

C'est le moment de...(re)voir "The Truman Show"

François De Smet - Evoluant sur un parterre de couleurs vives et lumineuses sorti tout droit d'un village Playmobil, le personnage de Truman est le seul à ne pas réaliser que tout ce qui l'entoure n'est qu'un décor de cinéma créé entièrement pour lui.

"On en a marre des experts !", une formulation populiste excessive mais interpellante

Philippe Maystadt - "On en a marre des experts !", s'étaient exclamés les partisans du Brexit, en réponse aux économistes qui prédisaient des difficultés pour l'industrie britannique après la sortie du Royaume-Uni. La phrase s'est rapidement répandue sur les réseaux sociaux et a été reprise par Donald Trump et Marine Le Pen dans leur campagne antiélite. La formulation populiste est excessive mais l'interpellation mérite que l'on s'y arrête.

Madame Olga Zrihen, fallait oser

Edmond Jadot - "C'est l'indécence la plus totale. Des montants scandaleux, inadmissibles, nous parlons d'argent public, pas privé." Propos tenus par Madame Olga Zrihen, présidente de la Commission d'enquête Publifin. Il faut oser.

La nation Europe

Roger Talpaert - Il y a environ septante ans, le plus britannique des Britanniques - Winston Churchill - appelait l'Europe à s'unifier. Qu'il ait été entendu, malgré les blessures encore vives de l'immédiat après-guerre, doit beaucoup à la peur qu'inspirait, à l'époque, l'ogre soviétique et au désir ardent d'éviter à tout prix une troisième déflagration.

Parole de citoyen

Carte blanche - Jusqu'en 1960, la Belgique, état unitaire avec une importante colonie, était considérée sur un plan international comme un pays stable, exemplaire et respectable. Cette réputation nous a même permis d'élever Bruxelles au rang de capitale de l'Europe.

Ce siècle étonnant qui déshabille les fées

Rosanne Mathot - Où il est question de fake news, d'un caniche tueur, de fées toutes nues et d'Elio Di Rupo. Un récit à base de réalité, de fiction, de dérision et d'observation : quatre tiers servis exclusivement au "Café Geyser".

Bart (De Wever) Houdini et le coup de l'éléphant

Luc Delfosse - La question me tarabustait depuis longtemps. Mais quel était donc le vrai héros de Bart De Wever ? Je ne parle ni de César, encore moins de Cicéron, que le Super Jules de la cause flamande exhibe, entre orgueil et humour démesurés. Non : quel était donc le Jiminy Cricket, l'enivrant mentor, la conscience "aux exigences extrêmes", comme dit plus noblement Cocteau, qui guidait aussi secrètement qu'impérativement les actes de ce sorcier de la politique ?

Indignez-vous! Mais avec dignité!

Jacques Maget - Indignez-vous ! Qu'il était fort le message de Stéphane Hessel. Nous étions en 2010. Sept ans plus tard, si le message est toujours d'actualité (1), il a été entièrement dévoyé par beaucoup.

Sauver l'histoire : une exigence éducative, critique et démocratique

Carte blanche - Réformer un système éducatif est assurément une entreprise difficile ; elle l'est d'autant plus lorsque les communautés éducatives elles-mêmes ne sont que très mal informées ou craignent de l'être trop tard, quand les principales décisions auront déjà été prises.

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

Myriam Leroy - Chaque année c'est la même rengaine : distraite, la grande distribution oublie de lire en entier l'intitulé de la "Journée internationale des droits des femmes" et la confond avec une "fête des femmes" comme il existe une "fête des secrétaires" - soit en quelque sorte l'occasion de mettre à l'honneur une subalterne souvent oubliée.

C'est le moment de...(re)lire "Ainsi soit-elle"

Myriam Leroy - Chaque année c'est la même rengaine : distraite, la grande distribution oublie de lire en entier l'intitulé de la "Journée internationale des droits des femmes" et la confond avec une "fête des femmes" comme il existe une "fête des secrétaires" - soit en quelque sorte l'occasion de mettre à l'honneur une subalterne souvent oubliée.

Femmes sans abri : pourquoi elles se masculinisent

Ariane Dierickx - 8 mars, un jour par an pour rendre compte des avancées en matière de droits des femmes, mais surtout pour pointer du doigt et dénoncer les trop nombreuses inégalités et injustices qui persistent de par le monde, en ce compris en Belgique.

Monsieur le Secrétaire d'Etat Francken se sent pousser du zèle

Carte blanche - Le 31 mars 2016, le Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken annonçait sur Twitter,le dépôt d'un projet de loi subordonnant l'octroi d'un droit de séjour à la signature d'une déclaration d'intégration, à grands coups de phrases-choc comme "Wie niet integreert, moet terug". Soit "Celui qui ne s'intègre pas, doit partir".

Lettre ouverte à Liesbeth Homans et Zuhal Demir

Carte blanche - Mesdames, vous êtes toutes deux en charge de l'égalité des chances. Et nous pouvons dire qu'il y a du travail. La Belgique caracole en tête des pays OCDE qui discriminent le plus à l'emploi et notre système éducatif est l'un des plus reproductifs des inégalités sociales.

"La famine... mais quelle famine ?"

Gérald Papy - Les crises alimentaires sur lesquelles les Nations unies tentent de mobiliser depuis quelques jours les bonnes volontés internationales semblent nous ramener dans les années 1980, au temps des concerts Live Aid de Bob Geldof en solidarité avec les victimes de la grande famine en Ethiopie. Sans la solidarité et les concerts.

Comment vacciner notre démocratie contre l'affairisme politique

Groupe du vendredi - Réagir une fois que la coupe déborde semble malheureusement le propre de la politique (belge ?). La question qui nous intéresse est de savoir si les récents scandales politiques ont dépassé la mesure, ou s'il faudra encore quelques affaires supplémentaires pour que nos politiques se décident enfin à prendre des mesures structurelles afin de remédier aux lacunes déontologiques de notre système politique.

"Il est doucement temps que la N-VA change de nom"

Bert Bultinck - "Ces derniers temps ont été durs pour la N-VA", observe le rédacteur en chef de Knack Bert Bultinck. "À présent que le communautaire a été mis au frigo, le flanc flamand est vulnérable."

C'est le moment de...(re)lire H.P. Lovecraft

David Engels - Visionnaire, hypocondriaque, nostalgique, misogyne, érudit - Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) fut un peu de tout ça, et bien plus encore. Père du roman d'horreur moderne, fervent admirateur du pessimisme historique d'Oswald Spengler et détestant cordialement la civilisation technisée, Lovecraft évolua à cheval sur deux époques, deux styles de vie, deux types d'existence.

Carnaval: Trump l'épouvantail

Pierre Schoffers - "La tradition perpétue la satire de l'establishment local mais aussi celle des princes du monde. Pas étonnant donc que, cette année, le nouveau président américain est sorti grand vainqueur du lot des cibles des carnavalistes de tout poil."

Assez de paroles, il est temps de se mettre au travail madame Demir !

Lucas Bernaerts - "Dans votre nouveau statut de Secrétaire d'Etat, votre rôle ne sera plus de tirer sur tout ce qui bouge pour vous profiler suffisamment à droite, mais plutôt de travailler à trouver des solutions pour améliorer la vie de tous les habitant.e.s de ce pays."

"Les provinces, la clé d'une Belgique équilibrée ?"

Carte blanche - Pour qu'une structure soit stable, elle doit être équilibrée. Tous les ingénieurs le confirmeront. Cette règle peut être élargie à des organisations. Pour qu'une organisation soit stable, condition pour un développement pérenne, elle doit être équilibrée.

"Zone franche à Bruxelles : une opportunité économique, pas un obstacle politique !"

Gautier Calomne - Imaginez un instant... Vous êtes sur le point de faire une mauvaise chute et une personne, que vous n'appréciez peut-être pas particulièrement, vous tend la main. Que faites-vous ? Sans peur de me tromper, je pense que vous feriez fi de votre fierté, voire même de vos rancoeurs, et que vous saisiriez celle-ci. C'est ce que toute personne rationnelle ferait en réalité.

"Pourquoi monter au créneau pour des extrémistes et non pour la Saint-Nicolas?"

Zuhal Demir - Ce week-end, la toute nouvelle Secrétaire d'État à l'Égalité des Chances et à la Lutte contre la pauvreté Zuhal Demir (N-VA) s'en est prise au Centre interfédéral pour l'Égalité des Chances Unia. Pour beaucoup, elle s'est fourvoyée en racontant une série de demi-vérités mais Demir défend ses déclarations.

"Pourquoi je veux garder le vote électronique à Jurbise"

Jacqueline Galant - Drôle de pays que le nôtre. Par essence, un Etat fédéral n'a d'efficacité que si les entités fédérales et fédérées pratiquent la concertation pour assurer le bon fonctionnement de l'état.

Alerte à la délation !

Carte blanche - Les psychologues, comme les assistants sociaux des CPAS, sont menacés dans l'un des fondements de leur métier: le secret professionnel. Si le vote concernant les assistants sociaux, prévu le 16 février dernier, a été reporté au parlement suite à la mobilisation de nombreuses associations, rien n'est encore gagné. En effet, le gouvernement prévoit de commencer à débattre en mars des questions de secret professionnel de manière beaucoup plus large. Et inquiétante.

Les très mauvaises "excuses" de Louis Michel

Luc Delfosse - " Je m'excuse ". Ce samedi matin, dans " Le Soir ", Louis Michel a le coeur qui saigne. Il " s'excuse " d'avoir déclaré au Vif, le 3 février : " Vous obtiendrez un Parlement coupé de la réalité, peuplé de fonctionnaires et d'enseignants mais déserté par le monde de l'entreprise et les avocats (...) Quel entrepreneur acceptera de sacrifier ses week-ends, ses soirées, ses vacances, pour gagner 4.800 euros net/mois ?". L'ancien ministre des Affaires étrangères " s'excuse " donc " auprès des enseignants ". Notez qu'il aurait pu penser aussi aux fonctionnaires.

Un vrai plan Marshall pour l'Afrique

Nicolas de Pape - Les gens de ma génération ont tous en tête la phrase célèbre de Michel Rocard, ancien premier ministre de François Mitterrand qui, non tronquée, donnait ceci : "On ne peut pas accueillir toute la misère du monde mais on doit y prendre notre part. "

Non, Monsieur le Juge, vous n'avez pas le droit!

Carte blanche - C'est à la faveur d'un passage furtif au salon et d'un saut de chaîne qui l'était tout autant que je vous aperçois. Et surtout vous entends. Devant vous, au tribunal de première instance, comparait un justiciable.

"Flamands et Wallons se sont retrouvés unis, malgré eux, dans leurs Publi-affaires"

Joyce Azar - "Il y a, en Belgique, des Wallons et des Flamands ; il n'y a pas de Belges", écrivait Jules Destrée en 1912. Aujourd'hui encore, beaucoup considèrent que notre pays est constitué de deux peuples que tout sépare : la langue, la culture, l'aéroport de Zaventem, le Ceta, le saucisson d'Ardenne, le RER, le stade national, les pandas... Tout, à quelques exceptions près. Car les Belges se sont retrouvés, malgré eux, unis dans leurs "Publi-affaires".

Comment Stéphane Moreau a dévoyé le concept d'intercommunale

Carte blanche - En 2005, Publifin s'appelait encore l'Association liégeoise d'électricité (ALE) et accueillait son nouveau directeur, Stéphane Moreau... L'opacité et la prise de risque se sont alors développées au mépris des valeurs intercommunales de service public.

C'est le moment de...(re)lire Churchill

François De Smet - Nous sommes en 1946. Winston Churchill n'est plus Premier ministre. Après avoir incarné la résistance aux puissances de l'Axe, après avoir gagné la Seconde Guerre mondiale en coalisant Américains et Russes, après avoir libéré l'Europe des nazis, il est renvoyé à ses études aux élections de 1945.

Publifin, Gilles, Pire... Finissons-en !

Thierry Denoël - Si le scandale Publifin met en lumière bien des dérives, le train de vie somptueux d'André Gilles (PS) et Georges Pire (MR) est connu du monde politique depuis des années. Il est urgent de faire un grand nettoyage.

La géographie : une clé pour notre futur ... mise à mal par le Pacte d'excellence

Carte blanche - Contrairement à l'avis du Groupe de travail Géographie du Pacte pour un Enseignement d'excellence (GT GEO), le Projet d'avis n° 3 du Pacte de décembre 2016 confirme la scission en deux de la géographie dans deux domaines différents. Ce choix nous paraît tout à la fois malheureux et anachronique.

"Jamais un président américain en exercice n'avait livré publiquement une opinion favorable à la torture"

Philippe Maystadt - Le 3 février, Le Vif/L'Express publiait un éditorial de Gérald Papy sur le choc provoqué par les premières décisions et déclarations du nouveau président des Etats-Unis. Il concluait : "Passé l'incrédulité puis l'effarement, le discours postvérité ou les "faits alternatifs" revendiqués par Donald Trump et ses conseillers glacent d'effroi tant on pressent maintenant à quelles dérives ils sont susceptibles de mener."

Publifin: Un grand Guignol criminel pour la démocratie

Olivier Mouton - La commission d'enquête du parlement sur Publifin tourne à la gaudriole en raison de l'état de santé d'André Gilles - et d'une "guindaille". Les pépés flingueurs se moquent du monde.

Quand Marcourt fait le comique

César Botero González - Les comiques se divisent en deux catégories : ceux qui font rire en le voulant et ceux qui font rire sans le vouloir. Jean-Claude Marcourt appartient à la deuxième catégorie, mais il l'ignore. C'est bon pour lui mais pas pour la Wallonie, Liège et le PS.

Siegfried Bracke, une certaine idée du temps

Nicolas De Decker - On ne sait plus qui disait que gouverner, c'est prévoir et il avait foutrement raison, qui qu'il fût. Parce que le temps politique s'accélère et qu'il faut décider toujours plus vite, le politique décide toujours plus mal. La dictature du court terme est au pouvoir, et elle règne sans partage.

"Depuis 30 ans, la gestion politique des banlieues françaises est un échec"

Gérald Papy - L'affaire Théo, du nom de ce jeune homme qui aurait été victime d'un viol de la part de plusieurs policiers lors de son arrestation, ainsi que ses conséquences, témoignent une nouvelle fois de l'échec de la gestion des banlieues, et ce depuis plus de trente ans, tant de la part de la gauche que de la droite.

"Je me sens réellement menacé, je crains d'être expulsé..."

Mourad Boucif - "Je suis profondément blessé par toutes ces lois qui nous privent de plus en plus de nos libertés, ces lois qui encouragent la division, ces lois qui discriminent et qui attisent la haine", clame le cinéaste belge Mourad Boucif.

"La gauche est un loup pour la gauche"

Christian Makarian - La désignation de Benoît Hamon comme candidat du PS à la présidentielle, profil jugé idéal pour incarner un champ de ruines, n'est pas seulement le symptôme de l'effondrement de la gauche dite "de gouvernement" en France.

'Chaque journée, une nouvelle atteinte à votre confidentialité. Bienvenue en 2017'

Matthias Dobbelaere-Welvaert - Notre pays a annoncé la semaine dernière une protection par caméras interposées 'dans la lutte contre le terrorisme'. Cela sous-entend l'utilisation de ce qu'on appelle des 'caméras super-flash'. "Notre peur du terrorisme est exploitée sans le moindre scrupule politique pour saper jour après jour toujours davantage la liberté et le respect de la vie privée du citoyen", écrit Matthias Dobbelaere-Welvaert.

Quand la société civile protège les terroristes...

Carte blanche - C'est là un titre provocant, mais c'est la proposition de loi de Valérie Van Peel (N-VA) qui sera soumis au vote en séance plénière à la Chambre ce jeudi après-midi. Si la proposition devient loi, elle contiendra deux volets qui concernent tous les membres du personnel des institutions de la sécurité sociale.

Avortement : l'illusion d'un droit acquis ?

Carte blanche - Le récent décret signé par le nouveau Président des Etats-Unis Donald Trump, qui interdit le financement d'ONG internationales soutenant l'interruption volontaire de grossesse (IVG), a remis en lumière les menaces qui pèsent toujours sur un droit qu'en tant que Belges, nous considérons pourtant comme acquis.

CETA, et maintenant ?

Carte blanche - Concluant des travaux qui ont duré plus de deux ans, le Parlement européen a voté ce midi à une large majorité (408 pour, 254 contre et 33 abstentions) une résolution favorable au projet de traité UE-Canada. Cela entraîne deux types de conséquences.

Théo Francken, notre petit Trump belge, a encore sévi !

Carte blanche - La loi qu'a fait passer Théo Francken ce jeudi 9 février visant à permettre l'expulsion de personnes étrangères en séjour légal n'a pas pour objectif de renvoyer des terroristes, ni même des criminels, ni même des voleurs.

ULB, l'Université (trop) Libre de Bruxelles

Alain Destexhe - "L'Université trop libre de Bruxelles" titrait en octobre 2013 le journal Le Monde. Ce sentiment de "trop" illustre bien la polémique autour de la lettre ouverte du nouveau Recteur de l'ULB, Yvon Englert.

L'insoutenable légèreté d'Olga Zrihen

Luc Delfosse - Chère madame Zrihen, j'ai écouté avec beaucoup d'attention votre interview ce lundi matin sur la Première. J'ai particulièrement apprécié votre tranquille volonté de présidente de la commission d'enquête Publifin.

Quand, par qui et comment remplacer Elio Di Rupo ?

César Botero González - Tout d'abord, laissons-nous guider par cette pensée sublime de Georges Clemenceau : "Les cimetières sont pleins de gens irremplaçables, qui ont tous été remplacés". Inspiré par cette sagesse, je dirais : si tous les présidents de partis doivent être remplacés un jour, pourquoi diables postposer sine die la joie ou le chagrin de leur remplacement, lorsque les circonstances l'exigent ?

C'est le moment de...(re)lire "Le choeur des femmes"

Myriam Leroy - C'est moins pour ses qualités littéraires que pour l'intérêt de son sujet et de son point de vue qu'il faut se pencher sur le roman Le Choeur des femmes, du médecin et écrivain Martin Winckler.

C'est le moment de...(re)lire "Tueries"

Laurent de Sutter - Qu'est-ce que le fascisme ? La réponse prend souvent la forme d'une banalité : le fascisme est un régime politique singulier, dont l'incarnation princeps prit le visage bouffon de Benito Mussolini. Suivant cette banalité, il n'y aurait de fasciste que ce qui correspond (ou a correspondu) à cette figure historique déterminée - de sorte que toute extension du terme au-delà des limites de celle-ci devrait être déclarée illégitime, voire dangereuse.

Les tentations populistes de Paul Magnette

Lavinia Bîciu - Dans une interview accordée à la presse française, Paul Magnette, Ministre-Président de la Région Wallonne plaide pour une sortie de l'UE - après le Brexit - des Etats Membres pauvres et qui ont eu l'outrecuidance de se libérer (pas encore complètement) du totalitarisme communiste.

Les limites du libre-échange

Cédric Chevalier - Publifin ne doit pas saturer l'horizon politique... L'Europe doit-elle se convertir au protectionnisme ? Ce débat se porte de plus en plus dans certaines sphères politiques et économiques, boosté par l'élection de Trump et les débats autour des présidentielles en France.

"Pas de nationalité belge ? Bienvenue chez les citoyens de seconde zone"

Stavros Kelepouris - Si tout se passe comme prévu, nous vivrons tout à l'heure dans un pays qui prend ses aises avec une de libertés fondamentales: celui de la présomption d'innocence. Enterrée. Dû moins pour ceux qui sont d'origine étrangère.

Votre mundaneum est-il assez salé ?

Rosanne Mathot - Où il est question de l'ancêtre belge de l'Internet, de généalogie, d'un cocktail singulier, d'un très ancien méfait nazi et d'un tout nouveau crime bruxellois. Un récit à base de réalité, de fiction, de dérision et d'observation : quatre tiers servis exclusivement au "Café Geyser".

Emmanuel Macron, le messie

Nicolas de Pape - Alain Minc a raison de parler de Providence. Elle s'est penchée sans doute très tôt sur le berceau d'Emmanuel Macron mais plus encore ces derniers mois.

L'honneur perdu d'Elio Fillon et François Di Rupo

Luc Delfosse - Une commission d'enquête " Publifin ". Bravo ! Enfin ! Voilà qui est autrement crédible que quelques dons à la Croix rouge, même si l'on voit bien qu'il s'agit de faire porter le bonnet d'âne à la seule fédération liégeoise du PS. N'empêche : quelle affaire pathétique !