Weinstein, Zemmour et la peur porcine

Weinstein, Zemmour et la peur porcine

Thierry Fiorilli - En réaction au lancement de plusieurs campagnes de dénonciation de harcelement sur les réseaux sociaux ("#BalanceTonPorc", notamment) suite à l'affaire Wenstein, le polémiste français Eric Zemmour a jugé ces pratiques comme étant de la "délation", et les a comparées à la dénonciation des juifs pendant la guerre.

  •  

SNCB : même ambitieuse, Dutordoir reste employée d'un gouvernement d'austérité

Michael Verbauwhede - Files de plus en plus longues autour des grandes villes. 250 millions (au moins) perdus chaque année à cause des embouteillages anversois et bruxellois uniquement. Plus de 11.000 personnes qui meurent chaque année en Belgique à cause de la pollution. La planète qui se réchauffe ce qui provoque des catastrophes naturelles meurtrières. Pas de doute, la SNCB a un rôle crucial à jouer pour solutionner ces problèmes. Encore faut-il avoir de l'ambition pour cette entreprise. La nouvelle CEO Sophie Dutordoir est intervenue au Parlement ce mercredi 18 octobre. Son plan et son ambition sont-ils à la hauteur des enjeux ? Analysons ça de plus près.

C'est le moment de... (re)lire Nietzsche

David Engels - Nietzsche ! Voilà un nom qui résonne, aujourd'hui comme il y a un siècle. Et pourtant, qui pourrait encore se targuer d'avoir vraiment lu les oeuvres de ce penseur tragique ?

Karl Marx, l'éternel retour

Nicolas de Pape - A intervalle variable (tous les dix ou quinze ans), on scande le retour à la mode de Karl Marx, du communisme, du marxisme-léninisme... Un film sur la jeunesse de Marx sort ces jours-ci...

Els a perdu son fils de 5 ans: "je milite pour un congé de deuil d'un an"

Carte blanche - Légalement, seuls trois jours sont prévus en cas de perte d'un proche, même quand il s'agit d'un de ses enfants. Els Duyck a perdu son fils de 5 ans. Elle trouve que l'on devrait prévoir jusqu'à un an. "On peut obtenir des congés pour presque tout, mais pas pour la mort d'un être cher. Est-ce normal ?"

L'intelligence artificielle et la tragique persistance de l'imaginaire de la Silicon Valley

Carte blanche - En une dizaine d'années seulement, on peut dénombrer pas moins de quatre prophéties articulées par des groupements d'acteurs scientifiques, politiques et économiques pour annoncer l'arrivée d'une "nouvelle révolution industrielle" : les biotechnologies, puis les nanotechnologies, avant la biologie de synthèse et, aujourd'hui, le numérique et l'intelligence artificielle.

#Balancetonporc: dire, c'est déjà agir

Valérie Piette - En 1978, le mot sexisme fait son apparition dans nos dictionnaires. C'était hier. Simone de Beauvoir écrivait alors : "On pensera peut-être que cette conquête est mineure : on aura tort. Car nommer c'est dévoiler. Et dévoiler c'est déjà agir"

"Communiste, le PS ? M'enfin !"

César Botero González - Depuis les sondages favorables au PTB et la publication de " Nouvelles conquêtes " d'Elio Di Rupo, le mot communisme se balade sur les lèvres des politiques de droite, et même sur ceux de gauche, au nord comme au sud. Savent-ils ce qu'est le communisme ?

"Réinventer l'Europe et bâtir l'avenir de l'Union"

André Flahaut - L'Europe avait, depuis longtemps, besoin d'un nouveau souffle. La récente initiative du président français s'inscrit dans une dynamique opportune de refondation du projet européen. La Belgique doit saisir la chance qui est ici donnée de lutter contre la désunion, mais aussi contre le repli sur soi et la montée des populismes.

Double cohorte : nième échec annoncé du pouvoir politique ?

Carte blanche - Suite au passage de la durée des études en médecine de 7 à 6 ans, 2 promotions seront diplômées en juin 2018 : la dernière promotion en 7 ans et la première en 6 ans. La dite double cohorte.

"Espagne-Catalogne, la déchirure"

Gérald Papy - En suspendant la déclaration d'indépendance tout en affirmant fermement que la Catalogne s'est donné le droit d'être un Etat indépendant sous la forme d'une république, Carles Puigdemont, le président de la Generalitat, au nom du gouvernement régional catalan, a laissé une porte ouverte au dialogue.

Twitter passe à 280 caractères : "Cher Marcel Proust,..."

Thierry Bellefroid - Ne tournons pas autour du pot : vous pouvez revenir. A quelques mois de l'année du centenaire de votre prix Goncourt, la voie est libre. Bon, le monde que vous avez quitté en 1922 a un peu changé.

L'eau en Wallonie : abondante, gaspillée et trop chère

Laurent Minguet - En Wallonie, les instances communales et régionale - en plein conflit d'intérêts - refusent systématiquement d'octroyer un permis pour capter l'eau du sol et la consommer localement. Cela pour préserver le monopole des intercommunales.

Viaduc Herrmann-Debroux : stop à la violence institutionnelle

Drieu Godefridi - Depuis 5 ans, le sort du viaduc Herrmann-Debroux à l'entrée "Sud" de Bruxelles est scellé : cette horreur en forme d'éventration du fragile tissu urbain bruxellois, ce cortège d'automobiles et de pollution, doit être démantelé, détruit, réduit à néant.

Catalogne : "Les fièvres de la 'glocalisation'"

Christian Makarian - Faut-il voir dans le dernier référendum catalan un particularisme ? Ou doit-on rapprocher la cause des indépendantistes catalans d'autres mouvances séparatistes, qui ont en commun la révision des frontières de l'Europe ?

"Catalogne, migrants, armes : la loi justifie toujours la honte"

Thierry Fiorilli - C'est un tweet du 2 octobre, à 13 h 06, par @JesusOfficiel. Il dit : "J'vais pas vous mentir, on contrôle plus rien du tout." Plus de 30 000 partages, près de 40 000 "J'aime". Fameux écho, donc. Pas seulement parce que c'est pour rire. Surtout parce qu'il était posté après le référendum catalan et la fusillade de Las Vegas.

Pourquoi je soutiens la grève du 10 octobre en tant qu'étudiant

Carte blanche - Il y aura grève le 10 octobre prochain contre l'accord d'été dont le gouvernement fêta la conclusion en prenant du bon temps au festival Tomorrowland. Tout le monde n'était cependant pas à la fête. La colère envers les mesures anti-sociales du gouvernement est profonde parmi la population.

"Le prince saoudien, Israël et le PSG..."

Gérald Papy - Le Proche-Orient bruisse depuis quelques jours d'une folle rumeur. Le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud a-t-il effectué une visite en Israël dans la semaine du 4 au 10 septembre et a-t-il rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ?

La crise catalane est une crise européenne

Philippe Lamberts - L'organisation d'un référendum par les autorités catalanes et la répression policière espagnole qui s'en est suivie - faisant plusieurs centaines de blessés dimanche dernier - ont conduit au durcissement d'une situation déjà tendue au coeur de l'Europe.

Syndicats Enseignants: quand compromis rime avec compromission

Carole Piront - Lorsqu'ils cosignent un communiqué de presse affirmant qu'aucune remise en cause d'éléments du Pacte d'Excellence ne peut être envisagée sous peine de voir l'ensemble de celui-ci s'effondrer, de quel côté sont les syndicats ? Du côté des travailleurs qu'ils disent représenter ou du côté du gouvernement ?

"L'arrestation et la détention des ressortissants soudanais sont illégales"

Carte blanche - Suite à une "opération de nettoyage" dans le parc Maximilien à Bruxelles, 138 personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles 100 Soudanais. Les migrants arrêtés ont été mis en détention après s'être vus délivrer un ordre de quitter le territoire.

Angela Merkel : le mandat de trop ?

Nicolas de Pape - Alors qu'on imaginait la reconduite très confortable de la Chancelière allemande aux commandes de la première puissance économique européenne en raison justement d'un bilan socio-économique gratifiant, voilà qu'Angela Merkel, sans toutefois mordre la poussière, essuie une défaite nette, descendue à 33% des votes.

Prostitution : et si on donnait, enfin, la parole aux travailleurs(euses) du sexe ?

Carte blanche - Trop souvent, la voix des travailleurs(euses) du sexe (TDS) est confisquée par des idéologues politiques prônant l'abolition, voire "l'éradication", de la prostitution... prétendument pour le bien des personnes prostituées. Celles-ci ne supportent plus qu'on parle en leur nom. Elles prennent la parole.

La coding school de Molengeek, pistes pour le Pacte d'excellence

Christophe De Beukelaer - De nombreuses initiatives d'apprentissage alternatif se développent un peu partout et montrent une volonté de repenser l'école et la place de l'élève. En même temps, le numérique a changé le rapport au monde et à l'information de la jeune génération (les millenials).

Les étudiantes doivent-elles vendre leur corps pour payer leurs études ?

Anouk Vandevoorde - Pour beaucoup d'étudiant.e.s, la rentrée académique est synonyme de stress. Non seulement les séminaires et les travaux pratiques reprennent, les échéances se multiplient à nouveau, mais en plus, bon nombre d'étudiant.e.s doivent se débrouiller pour amasser suffisamment d'argent.

Prostitution belge : et si on parlait abolition ?

Carte blanche - Depuis que Philippe Close (PS), bourgmestre de Bruxelles, a fait part de son désir d'éradiquer la prostitution dans le quartier Alhambra, les points de vue contradictoires sur le sujet se multiplient dans les médias.

"Et si Paul Furlan n'existait pas..."

Olivier Destrebecq - J'ai été surpris ce samedi à la lecture de l'article relatif aux déclarations de Paul Furlan, député-bourgmestre de Thuin. Il faisait en effet part d'un certain nombre de considérations sur le monde politique communal.

Enseignement: "L'inclusion, cette fausse bonne idée..."

Carole Piront - Le 23 mai dernier, plusieurs parlementaires de la FWB, issus de différents partis, ont déposé une proposition de décret visant à généraliser l'inclusion, dans l'enseignement ordinaire, d'élèves dits " à besoins spécifiques ". Il y a quelques jours, la ministre de l'Enseignement s'est même déplacée à Namur pour assurer la promotion de cette méthode.

Rentrée politique: une ode au théâtre

Stavros Kelepouris - Six ministres absents et une fraction qui quitte l'hémicycle : pour l'instant, le contenu joue un rôle secondaire dans le scénario de la rentrée politique.

Les dessous peu reluisants d'un call center

Carte blanche - Un employé raconte les coulisses d'un call center. "Vous êtes remplaçable, contrôlable et tout ce que vous faites est chiffrable."

Pacte d'Excellence: toutes les routes ne mènent-elles plus à Rome?

Carte blanche - Le pacte d'excellence veut rénover l'enseignement au moyen d'une série de changements profonds. La place des langues anciennes est fortement remise en cause. La question du cours de latin peut paraître accessoire, corporatiste, mais elle révèle un problème plus large.

Les organes d'avis scientifiques bientôt sous tutelle politique ?

Carte blanche - Le gouvernement Michel veut intégrer le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) et le Centre fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) dans le nouveau centre fédéral Sciensano, sous tutelle politique. Très mauvaise idée, estiment plus de 50 grands noms des facultés de médecine et des écoles de santé publique du nord et du sud du pays. Selon eux, les instances d'avis scientifiques en matière de santé doivent rester indépendants des groupes d'intérêt, des lobbies industriels et du monde politique.

'Wallonie - Bruxelles: Ne les laissons pas nous diviser encore plus !'

Carte blanche - Trois mois après que le cdH ait débranché la prise, la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles sont toujours au même point. Les majorités précédentes sont obligées de travailler ensemble. Pendant que l'on se questionne sur l'identité wallonne et bruxelloise, certains en profitent pour essayer de nous diviser encore un peu plus. Alors que des politiques avant eux sont déjà parvenus à nous faire croire que Flamands et Francophones avaient intérêt à se séparer...

Menace nucléaire: c'est le moment de... (re)voir "Dr. Strangelove" de Kubrick

François De Smet - Quelles meilleures circonstances qu'une crispation diplomatique avec menace d'apocalypse nucléaire pour découvrir ou redécouvrir Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb, le chef-d'oeuvre de Stanley Kubrick sorti en 1964 ?

"Macron, roi méprisant, pas fainéant"

Gérald Papy - Après un été pourri par l'amateurisme de ses marcheurs et par un brutal désamour avec les Français, le président Emmanuel Macron vit une première rentrée politique sous gros temps.

Productivité, où es-tu ?

Philippe Maystadt - Jusqu'il y a peu, l'amélioration de la productivité - la production par heure de travail - était considérée comme un des principaux facteurs de croissance et donc comme une priorité de la politique économique.

Le tronc commun prévu par le Pacte d'excellence est-il viable ?

Giovanni Cosentino - L'instauration d'un tronc commun jusqu'à la fin de la 3e année du secondaire, une des mesures " phares" du Pacte pour un enseignement d'excellence est très certainement celle qui rencontre le plus d'opposition chez les enseignants.

Le départ d'Onkelinx ou la fin d'une ère politique

Olivier Mouton - L'ancienne vice-Première PS ne se représentera plus en 2019. Elio Di Rupo suivra-t-il l'exemple ? Mais déjà, l'annonce de ce retrait est symbolique d'un changement douloureux d'époque.

Vers une société transgenre ?

Nicolas de Pape - Amsterdam, toujours à la pointe, se met à l'heure transgenre. Selon Le Monde, la ville ne dira plus "Madame" ou "Monsieur" mais plutôt "chers habitants" à ses administré(e)s. Homosexuel devient "personne rose" et fille ou garçon deviennent "fille à la naissance" et "garçon à la naissance".

"C'est pour que tu prends les périmés..."

Jean-Philippe Mogenet - Conversation entre deux jeunes employées (francophones), dans une grande surface. "Pourquoi tu as besoin de moi?" "C'est pour que tu prends les périmés" (il s'agissait de pains de la veille).

Remplacement des F-16 : une opportunité européenne à saisir

André Flahaut - Dans l'actuel contexte stratégique, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont tout intérêt à examiner sérieusement, et de façon conjointe, l'offre de partenariat formulée par la France en marge de la réunion européenne qui s'est tenue ce jeudi 7 septembre à Tallinn (Estonie).

"Le régime nord-coréen impose son rythme à Washington et à Pékin"

Christian Makarian - Pour peu qu'on se remémore le choc frontal dont il est issu, le bras de fer apocalyptique qui oppose la Corée du Nord aux Etats-Unis s'inscrit dans une conflictualité très profonde, qui explique son caractère aujourd'hui inextricable.

Menace nord-coréenne : Cher Pierre Sabbagh,...

Thierry Bellefroid - Vous devez vous demander pourquoi je vous tire du grand silence cathodique dans lequel vous êtes plongé depuis 1994. Récemment, en regardant les actualités nord-coréennes, j'ai eu une petite pensée pour vous.

"Le renouveau politique tient plus du mantra que d'une réelle volonté"

Thierry Fiorilli - C'était le 8 juin dernier. Onze jours avant que Benoît Lutgen n'annonce que, finalement, la vie de couple avec le PS, pour le CDH, c'était fini. Nous publiions alors un vaste dossier dressant le portrait-robot de l'élu(e) censé(e) incarner cet indispensable "renouveau politique".

Le citoyen aurait-il la mémoire courte ?

Stéphane Michiels - Alors que le nouveau gouvernement wallon s'installe dans ses fonctions en annonçant avec fierté 150 millions de charge fiscale en moins par la diminution ou la suppression de toute une série de taxes et d'impôts, les négociations sur une nouvelle majorité à la Fédération Wallonie-Bruxelles s'embourbent.

Honneur aux futurs déçus

Carte blanche - Combien de jeunes étudiants qui veulent se lancer dans des études de médecine et de dentisterie devront rater la grande épreuve organisée aujourd'hui au Heysel pour que chaque diplômé puisse recevoir finalement son numéro Inami ?

165 euros de pension en moins ? Injuste, mais aussi illégal

Carte blanche - "Le gouvernement sait très bien que la mesure qui vise à priver les chômeurs de 50 ans et plus et les prépensionnés de 165 euros par mois pour leur pension est non seulement injuste, mais aussi illégale", ont réagi Peter Mertens, président du PTB, et Kim De Witte, spécialiste pensions du PTB.

Le Roi Olivier, le Prince Charles et le Valet Benoît

Olivier Mouton - Olivier Mouton. Fin stratège, le président de DéFi, Olivier Maingain, est le grand triomphateur de la crise de l'été. Le parti de Charles Michel devient premier à Bruxelles et en Wallonie. Au CDH, qui s'écrase, les jours de Benoît Lutgen pourraient être comptés.

Tenez bon, Emmanuel

Roger Talpaert - Mon âge (plus de deux fois le vôtre) suffit, j'espère, pour me faire pardonner ce ton familier à l'égard d'un chef d'État. Car c'est ainsi que s'exprime au mieux l'émoi de qui a vécu '4O-'45, avec ses prémisses, et voit resurgir en force les mêmes démons, moins d'un siècle plus tard. Pas uniquement dans votre beau pays, mais dans toute l'Europe et bien au-delà.

" L'école de la réussite "

Jean Hindrickx - Dans un livre à paraître en septembre 2017 et édité par le professeur Kritof De Witte et moi-même, nous proposons une analyse sans concession basée sur des observations solides de notre enseignement francophone et néerlandophone.

"Il règne sur l'Europe une sorte de désenchantement démocratique"

Gérald Papy - Malgré les perspectives positives qu'offre une reprise économique généralisée, il règne sur plusieurs pays européens, comme la France, les Pays-Bas et la Belgique, une ère de ressentiment et de défiance envers le monde politique.

Elio Di Rupo me fait peur

César Botero González - Le pouvoir, exercé pendant de longues années, finit par troubler la perception des faits, obnubiler la capacité de discernement, perdre la maîtrise des émotions et affecter le bon raisonnement.

Au-delà du Gordel, à travers Bruxelles

Bianca Debaets - Gordel (ceinture), j'ai toujours trouvé cette appellation assez étrange. Bruxelles, n'est tout de même pas une maladie, une zone qu'il faut isoler à tout prix. C'est tout simplement une capitale, de la Flandre aussi d'ailleurs.

"Du monde à l'Europe, une richesse qui montre son caractère exclusif au fil du temps"

Angelo Tino - Le centre d'une ville célèbre d'Europe a des rares occasions de solitude, une quantité plus ou moins nourrie de touristes en étant toujours présente. En outre, une architecture certes plus raffinée que celle d'aujourd'hui caractérise un espace où, au quotidien, des personnes à la condition sociale différente se croisent.

Wallonie ....situation abracadabrantesque ?

Etienne Dubuisson - La démultiplication des structures de pouvoir et du nombre de mandataires sont, non seulement, impressionnants mais ils constituent aux yeux du citoyen, un véritable labyrinthe. Cette situation, onéreuse pour le trésor public, est encore accentuée en Wallonie.

La rentrée du petit Benoît

Nicolas De Decker - Après des vacances très agitées, c'est enfin la rentrée des classes pour Benoît, 47 ans, et pour tous ses petits camarades présidents de parti. Le Vif/L'Express a tenté d'imaginer ce que seraient ses confidences, recueillies au bord du bac à sable de la cour de récréation politique.

Congo : honteux ou fiers d'être Belges ?

André de Maere d'Aertrycke - Fiers, oui, nous pouvons l'être, résolument et sans complexes, de tous ces Belges qui, avec les Congolais, ont créé et développé ce pays immense, quatre-vingt fois la Belgique !

La SNCB du 21e siècle sera une entreprise publique et moderne

Michael Verbauwhede - Selon le ministre Van Overtveldt (NVA), le gouvernement réfléchit à une privatisation d'entreprises publiques, et notamment de la SNCB. Pourtant, il n'existe aucun argument rationnel pour privatiser le rail.

Insécurité envers les femmes : une responsabilité multiple

Carte blanche - Je n'ai pas bien dormi cette nuit, les larmes qui se déversaient sur mes joues en sont pour quelque chose. Et pour cause : l'agression sexuelle d'une jeune femme dans un bus par plusieurs jeunes dans la ville de Casablanca, il y a trois mois de cela.

Colonisation : menons des actes qui nous rendent fiers !

Antoine Moens de Hase - Le débat autour des statues d'anciens militaires du camp esclavagiste aux États-Unis nous rappelle la lutte que nous devons mener pour décoloniser la Belgique. Nous ne devons pas détruire les symboles du passé mais les encadrer et en construire de nouveaux.

Quelles leçons tirer des attentats en Espagne?

Gérald Papy - Après les attaques perpétrées la semaine dernière en Catalogne, nous mesurons maintenant l'importance cruciale des services de renseignements, à quel point les systèmes de prévention (bornes de béton, protection militaire) sont indispensables, et surtout, que la lutte contre la djihadisme et le radicalisme doit devenir une préoccupation constante de notre diplomatie.

Une cigarette à la mer

Lionel Francou - La préoccupation écologique et le soin apporté à la qualité de son environnement seraient-ils devenus l'apanage des spécialistes plutôt que l'affaire de tous ?

Terrorisme et religion sont liés

Nicolas de Pape - Les démocraties libérales sont en danger, coincées entre la résurgence de l'extrême droite et, menace bien plus meurtrière, le radicalisme islamique.

Attentats : "Nos politiques sont responsables du fatalisme ambiant"

Montasser AlDe'emeh - Après les attentats de Catalogne, le spécialiste en jihad Montasser AlDe'emeh se dit effrayé par le fatalisme de nos citoyens, journalistes et politiques. "Il y a bel et bien moyen d'empêcher les attentats, mais nos politiques déçoivent."

Le "pouvoir au peuple" plus que jamais possible, mais est-il plus que jamais souhaitable?

Carte blanche - Pendant des siècles, nous avons cru que le pouvoir se manifestait par une centralisation de son exercice, et ce, tant au niveau géographique qu'au niveau hiérarchique. Aujourd'hui encore, les États-nations du monde entier sont organisés selon ce modèle. Avec l'avènement d'internet, nous assistons cependant à l'émergence de réseaux.

"La loi linguistique à Bruxelles reste lettre morte"

Hendrik Vuye et Veerle Wouters - Le rapport linguistique 2016 du vice-gouverneur de la région linguistique bilingue Bruxelles-Capitale vient de sortir. "La loi linguistique à Bruxelles restera toujours lettre morte", estiment Veerle Wouters et Hendrik Vuye.

L'Italie et les migrants: Est-il raisonnable d'alimenter un climat de suspicion généralisée ?

Giuseppe Santoliquido - Au lieu d'amalgamer immigrés légaux et migrants fuyant clandestinement les côtés libyennes, ne vaut-il pas mieux penser une intégration réussie, inclusive, non laxiste, conforme aux idéaux de cette République italienne née sur les cendres du fascisme ? Le passé, pourtant, surtout en Italie, devrait être source d'enseignement ...