Nuisances des avions - L'étude de l'ULB démontre que ce dossier a été monté dans l'opacité - D. Gosuin

10/05/14 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Le Vif

(Belga) L'étude d'impact du plan de répartition des nuisances des avions menée par l'ULB pour compte du SPF Mobilité révèle que "dans ce dossier, on a organisé l'opacité de manière volontaire, omettant toute concertation avant sa mise en oeuvre, alors que c'était prévu", a affirmé samedi le chef de file des FDF bruxellois Didier Gosuin.

Nuisances des avions - L'étude de l'ULB démontre que ce dossier a été monté dans l'opacité - D. Gosuin

"J'ai la rage car j'ai été le premier homme politique à avoir attiré l'attention sur ce dossier mais aussi la premier à avoir été traité de menteur et d'agitateur par Melchior Wathelet", a commenté Didier Gosuin, interrogé par l'agence Belga. Pour le père fondateur des normes bruxelloises de bruit, s'il y avait eu concertation, il est clair que des centaines de milliers de Bruxellois auraient fait l'économie des mois de nuisances qu'ils se préparent à devoir subir. A ses yeux, le premier responsable est le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet, qui "a fait ce qu'aucun ministre flamand n'a osé faire avant lui". Plus largement, "le cdH sera pour longtemps responsable de ce péché originel", mais les partenaires francophones du gouvernement fédéral sont co-responsables "soit par cynisme, soit par incompétence car je ne peux comprendre qu'ils ne se soient pas souvenu du contenu de l'accord" et qu'ils aient laissé faire, a encore souligné Didier Gosuin. Contacté par l'Agence Belga samedi en début de soirée, le Secrétaire d'Etat à la Mobilté n'a pas souhaité réagir. (Belga)

Nos partenaires