Nouveaux incidents nocturnes à Barcelone, une vingtaine d'interpellations

30/05/14 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Le Vif

(Belga) La police catalane a interpellé 23 personnes jeudi soir, lors d'une quatrième nuit d'incidents à Barcelone entre forces de l'ordre et groupes de jeunes protestant contre l'évacuation et la démolition d'un immeuble occupé depuis 17 ans et transformé en centre social.

Nouveaux incidents nocturnes à Barcelone, une vingtaine d'interpellations

En fin de soirée, les policiers ont chargé contre "un petit groupe de personnes", selon un porte-parole de la police, qui venaient de participer à une nouvelle manifestation dans le quartier populaire de Sants, où se trouve l'immeuble Can Vies, évacué lundi sur décision de justice. Comme les nuits précédentes, du mobilier urbain a été détruit, des poubelles incendiées et une agence bancaire vandalisée, a indiqué ce porte-parole. 23 personnes ont été interpellées, portant à 61 le nombre d'arrestations depuis le début des violences lundi. Occupé depuis 1997 par des groupes de la gauche radicale, l'immeuble abandonné appartenant à TMB, l'entreprise qui gère les transports publics de Barcelone, était devenu un centre social populaire, organisant des concerts, projections de films, débats ou ateliers de formation. En 2006, son propriétaire avait décidé de le récupérer pour le détruire afin de réaménager le paysage urbain, dans ce secteur où passent des lignes de métro et de train à grande vitesse, situé non loin de la gare de Sants, la plus importante de Barcelone. Après des mois de négociations entre la mairie, TMB et les occupants de l'immeuble, un tribunal avait fixé à lundi la date d'expulsion des occupants de Can Vies. La destruction de l'immeuble a commencé aussitôt. Jeudi, des représentants de la mairie et des squatteurs se sont réunis pour tenter de négocier. Alors que la mairie demande la fin des violences comme condition à tout dialogue, les représentants de l'immeuble réclament l'arrêt de la démolition. (Belga)

Nos partenaires