Nollet s'attaque à la sous-occupation des logements sociaux

28/11/12 à 07:13 - Mise à jour à 07:13

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon du Logement, Jean-Marc Nollet (Ecolo) s'attaque à la problématique des logements "non-proportionnés" dans le cadre de la réforme du Code du logement, rapportent mercredi Sudpresse et Le Soir. A partir du 1er janvier, les locataires qui sous-occupent un logement public de trois chambres ou moins seront incités à déménager vers un autre appartement social situé dans la même commune.

La Wallonie compte près de 30.000 candidats à un logement social, dont 8.000 ont plus de trois enfants. Pourtant, près de 45.120 logements publics actuellement occupés présentent des chambres vides. Les locataires qui sous-occupent un logement de quatre chambres et plus, à savoir 4.886 ménages, devront déménager dans un logement adapté à leurs besoins, afin de laisser la place à une famille nombreuse. Les locataires qui voudront rester dans un logement sous-occupé et qui n'introduiront pas de demande de mutation devront s'acquitter d'un supplément de loyer. Ils devront payer 25 euros pour une chambre inoccupée, 60 euros pour deux et 100 euros pour trois. (VIM)

Nos partenaires