Nokia et RIM (Blackberry) soldent leur contentieux sur des brevets

21/12/12 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Le Vif

(Belga) Le fabricant finlandais de téléphones portables Nokia a annoncé vendredi dans un communiqué avoir soldé son contentieux sur des brevets avec son concurrent canadien RIM (Blackberry) grâce à un accord commercial.

Nokia avait lancé fin novembre des poursuites aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni pour faire appliquer un arbitrage rendu en Suède lui donnant raison contre RIM. Malgré l'expiration d'une licence, le canadien continuait à employer des technologies de transmission (WLAN) brevetées par Nokia. "Nokia a signé un nouveau contrat de licence de brevet avec Research In Motion. Cet accord aboutira au règlement de tous les litiges existant entre les deux sociétés concernant des brevets, et le retrait de toutes les procédures en cours", a indiqué le finlandais. Le groupe a rappelé qu'il avait investi "environ 45 milliards d'euros en recherches et développement" depuis 20 ans. Le contentieux provenait d'interprétations divergentes de l'étendue du contrat de licence, signé initialement en 2003. En 2011, pour se défaire de ce contrat, RIM avait demandé un arbitrage qui lui avait été finalement défavorable. L'arbitrage rendu à Stockholm en novembre allait jusqu'à interdire de fabriquer ou vendre des produits employant la technologie WLAN tant qu'il n'y aurait pas d'accord avec Nokia sur une redevance. Les termes financiers de l'accord annoncé vendredi n'ont pas été divulgués. Nokia, ancien numéro un mondial des téléphones portables qui a manqué le virage des consommateurs vers les téléphones multifonctions (smartphones), et RIM, dont l'étoile a pâli par rapport à l'époque où il était la référence dans les téléphones portables professionnels haut de gamme, tentent tous deux de redresser des parts de marché qui se sont effritées. (JAV)

Nos partenaires