Nicolas Sarkozy entendu par les juges dans l'affaire Bettencourt

22/11/12 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien président français Nicolas Sarkozy est arrivé jeudi matin au palais de justice de Bordeaux (sud-ouest) pour y être entendu sur un éventuel financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007.

Il risque une mise en examen (inculpation) pour "abus de faiblesse" dans le cadre de l'"affaire Bettencourt", du nom de l'héritière du géant mondial de cosmétiques L'Oréal, Liliane Bettencourt, âgée de 90 ans et première fortune de France. Jeune retraité à 57 ans de la vie politique après sa défaite en mai à l'élection présidentielle contre François Hollande, Nicolas Sarkozy pourrait également être placé sous le statut de "témoin assisté", intermédiaire entre celui de simple témoin et celui d'inculpé. C'est la seconde fois depuis la promulgation de la Constitution fondant la Ve République en 1958 qu'un ancien chef d'Etat français est convoqué par un juge, après Jacques Chirac, condamné l'an dernier dans deux affaires d'emplois fictifs de la mairie de Paris. Les juges cherchent à déterminer si l'argent de Liliane Bettencourt, affaiblie psychologiquement depuis septembre 2006, a pu servir dans des proportions dépassant largement les seuils légaux autorisés, et sans que la première fortune de France ait donné un consentement éclairé, au financement de la campagne de M. Sarkozy en 2007. Cette hypothèse a été soulevée par l'ex-comptable des Bettencourt qui avait déclaré à la police en juillet 2010 s'être vue réclamer 150.000 euros en liquide par l'ancien homme de confiance des Bettencourt, Patrice de Maistre, début 2007, celui-ci lui assurant, selon elle, vouloir les donner à Eric Woerth, alors trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy. (FRANCOIS GUILLOT)

Nos partenaires