New York: la mère de "Baby Hope" sort d'un silence de 22 ans

16/10/13 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

(Belga) La mère de "Baby Hope", la petite fille identifiée à New York après 22 ans d'enquête, est sortie de son silence, expliquant qu'elle avait eu "peur" de signaler sa disparition, car elle ne parlait pas anglais.

New York: la mère de "Baby Hope" sort d'un silence de 22 ans

"Je ne suis pas allée à la police parce que j'avais peur qu'on ne m'écoute pas", a expliqué en espagnol Margarita Castillo, 52 ans, d'origine mexicaine, à la chaîne Telemundo NY dans une interview diffusée mardi soir. Elle a aussi déclaré que les gens ne devaient pas la juger, car "ils ne savent pas ce qui s'est passé". "Baby Hope", dont personne n'avait jamais réclamé le corps, avait été trouvée en juillet 1991 dans une glacière de pique-nique, cachée dans un sac plastique près d'une voie express. Elle avait 4 ans, avait été violée, et portait des traces de coups. Samedi dernier, la police a annoncé l'arrestation d'un "cousin" de 52 ans, Conrado Juarez, précisant qu'il avait reconnu avoir étouffé la petite fille, Anjelica Castillo, après l'avoir violée dans l'appartement où l'enfant vivait avec plusieurs personnes. Il s'en était ensuite débarrassée dans la glacière, sur les conseils d'une soeur depuis décédée. Margarita Castillo a précisé qu'à l'époque, elle avait confié Anjelica et une de ses soeurs à leur père, dont elle était séparée. "Pour moi elle n'était pas disparue, son père me l'avait prise" a-t-elle expliqué. Elle avait appris quelques années plus tard, de Conrado Juarez, que la petite fille était morte, mais celui-ci ne lui avait donné aucun détail, et Margarita Castillo n'avait pas contacté la police. (Belga)

Nos partenaires