Namur: étude de faisabilité pour le projet de téléphérique

13/11/13 à 21:21 - Mise à jour à 21:21

Source: Le Vif

(Belga) Maxime Prévot, bourgmestre de Namur, présentait mercredi l'étude de faisabilité concernant le projet de téléphérique en prélude au conseil communal de demain/jeudi. "L'objectif est de relier le Vieux Namur à la Citadelle au départ de la place Maurice Servais. L'idée n'est pas de faire des mégacabines mais des téléphériques de six ou huit places", explique-t-il. Huit millions d'euros sont prévus pour ce projet qui nécessite l'obtention d'un certificat de patrimoine pour obtenir ensuite un permis d'urbanisme.

L'idée d'un nouveau téléphérique (l'ancien était actif entre 1957 et 1997) avait déjà été évoquée mais cette fois, le bourgmestre présentait l'objet du marché consistant en une étude de faisabilité technique et une étude paysagère des différents tracés. Quatre emplacements de départ doivent être étudiés. Le départ de la place Maurice Servais avec soit une station près de la Sambre, soit une station intégrée au bâti d'un projet d'hôtel qui devrait remplacer l'actuelle crèche "Les petits Pouyons", ou le départ au niveau de la Maison de la Culture avec une station de départ au niveau des jardins ou de l'esplanade. Pour Maxime Prévot, remplacer cette crèche par un hôtel contribue à la revitalisation urbaine de la place Maurice Servais et au développement touristique. Une autre crèche verrait le jour rue Julie Billiart. Trois emplacements seront étudiés pour l'arrivée du téléphérique: la terrasse du café Panorama, le bâtiment Belvédère, ou le site Terra Nova au bastion des "Cinq Frères". L'étude durera trois ou quatre mois. (Belga)

Nos partenaires