Mali: la communauté internationale promet 3,25 milliards d'euros pour relancer le pays

15/05/13 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Le Vif

(Belga) La communauté internationale a promis mercredi à Bruxelles d'aider le Mali à hauteur de 3,25 milliards d'euros sur deux ans pour l'aider à se relever de la guerre, et faire face au terrorisme islamiste.

Mali: la communauté internationale promet 3,25 milliards d'euros pour relancer le pays

"Les Maliens ont terriblement souffert. Ils ont droit à une nouvelle chance", a plaidé le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, à l'issue de la conférence. Celle-ci a réuni les représentants d'une centaine d'organisations internationales et de pays, dont la Belgique qui allouera une aide de 31,5 millions sur deux ans. Les organisateurs de la conférence espéraient initialement rassembler quelque 2 milliards d'euros, mais les promesses auront finalement atteint plus de 3 milliards d'euros, ce dont s'est évidemment réjoui le président malien, Dioncounda Traoré, présent à Bruxelles mercredi. "Cette conférence est une grande réussite", s'est-il félicité devant la presse. "C'est une nouvelle étape dans la lutte contre le terrorisme et le narcotrafic (...) qui menace l'Afrique et le monde entier", a-t-il salué. Ces fonds serviront à mettre en oeuvre le Plan pour la Relance durable présenté par les autorités maliennes. Celui-ci cible différentes priorités comme les infrastructures, l'accès à l'eau ou la santé. Ce soutien financier, qui sera soumis à un étroit monitoring des donateurs, doit également permettre de renforcer l'Etat de droit. L'aide se focalisera ainsi sur le développement de l'institution judiciaire du pays et l'organisation de prochaines élections. Face à l'insistance des bâilleurs de fonds, le président malien a confirmé leur tenue en juillet prochain. Un point sur lequel le président français, François Hollande, coorganisateur de la conférence, a lourdement insisté, malgré l'étroitesse du calendrier. "Cet engagement doit etre tenu. C'est la légitimité des autorités maliennes qui est en cause", a-t-il ainsi averti. (Belga)

Nos partenaires