Noir Brésil

18/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 15:49
Du Le Vif/L'Express du 19/04/18

Avec six projets d'artistes brésiliens confirmés ou émergents, la nouvelle édition du Kunstenfestivaldesarts, à Bruxelles, mettra l'accent sur un pays qui risque bien de basculer du côté sombre.

Le Kunstenfestivaldesarts, rendez-vous international annuel consacré à la création contemporaine (théâtre, danse, performances, arts plastiques...), s'apprête à investir pendant trois semaines une vingtaine de lieux à Bruxelles. Cette année, l'événement braquera particulièrement les projecteurs sur le Brésil avec, en tête d'affiche, Bruno Beltrão, qui revisite depuis plus de vingt ans les codes du hip-hop avec son Grupo de Rua ( Inoah), mais aussi plusieurs projets d'artistes émergents. A quelques jours du lancement du festival, ce choix de programmation prend une ampleur singulière face à l'actualité qui secoue le pays et qui met en lumière la profonde fracture de la société brésilienne. Le jour même où la chorégraphe carioca Alice Ripoll répondait à nos questions, Luiz Inácio Lula da Silva, ancien syndicaliste, cofondateur du Parti des travailleurs et président de 2003 à 2011, venait de passer sa première nuit en prison, condamné pour corruption. Mais même derrière les barreaux, Lula, le " père des pauvres ", icône de la gauche, reste favori pour la prochaine élection présidentielle, en octobre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires