Les urgences de Bastogne, Marche et Libramont refusent un blessé grave

09/03/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) Dans la nuit du 21 au 22 février, le service d'urgence de l'hôpital de Bastogne a refusé de prendre en charge un accidenté de la route. Dans la foulée, les SUS (service d'urgence spécialisée) de Marche et de Libramont ont également dit non à ce même polytraumatisé qui se trouvait dans un état critique, révèle samedi L'Avenir.

Le blessé a finalement été transféré à Arlon, un hôpital beaucoup plus éloigné du lieu de l'accident, survenu dans la région de Bastogne. La loi sur l'aide médicale urgente prévoit pourtant qu'un service d'urgence ne peut refuser un patient, d'autant plus s'il est dans un état instable, quitte à le transférer plus tard après avoir stabilisé tous les paramètres. Les raisons invoquées pour justifier ces refus sont un service de garde déjà occupé et un manque de place. "Ce qui pourrait paraître comme un dysfonctionnement à première vue, n'en est pas un à mon sens", réagit le Dr Deleuse, responsable médical des urgences des hôpitaux de Marche et Bastogne. "Ce fut une sage décision d'orienter ce polytraumatisé vers un autre hôpital." Le patient est aujourd'hui hors de danger. (VAD)

Nos partenaires